Nathalie Baye, sa “parenthèse heureuse” avec Johnny Hallyday : elle se livre sur leur couple

0
6

Nathalie Baye chérit ses souvenirs les plus précieux. Dans une interview à Gala à l’occasion de la sortie de la série britannique Abbey, parue dans l’édition du jeudi 10 juin 2021, l’actrice française s’est tendrement confiée sur sa relation partagée avec Johnny Hallyday. Pendant trois ans, de 1982 à 1985, elle a partagé la vie du rockeur.

Ensemble, ils ont accueilli une fille, la réalisatrice Laura Smet , en novembre 1983. Près de quarante ans après, Nathalie Baye garde toujours aussi fraîchement ses souvenirs d’une vie avec Johnny. “Je garde un merveilleux souvenir de notre vie. Ce fut une parenthèse heureuse. Nous sommes restés proches presque jusqu’à la fin (…). Notre histoire fut belle, nous étions complices. On a beaucoup ri, malgré nos différences, a-t-elle détaillé auprès de nos confrères.

Malgré leurs univers diamétralement différents, Nathalie Baye et Johnny Hallyday se sont épris d’un amour fou. Le rockeur fan d’Amérique, de bains de foule et de concerts immenses s’est même parfaitement ajusté à la vie en province.”La première fois qu’il est venu chez moi dans la Creuse, je me souviens que ses copains jasaient. Ils lui donnaient vingt-quatre heures pour se carapater ! Non seulement il ne s’est pas barré, mais de nous deux, il était celui qui voulait y aller le plus. Mes amis, des gens très drôles, sont devenus les siens. Il allait très souvent chez le vétérinaire où chez le boucher avec qui, de temps en temps, il ne détestait pas se murger, ça c’est sûr et il fallait aller le chercher, se souvient tendrement Nathalie Baye.

Johnny Hallyday s’était particulièrement bien entendu avec le père de la comédienne, Claude “un homme très amusant qui, comme Johnny, n’entrait dans aucun moule. Ils s’adoraient”. Aujourd’hui, Nathalie Baye partage à certaines occasions de jolies photos de famille sur son compte Instagram, avec Laura et Johnny.

Retrouvez l’interview de Nathalie Baye en intégralité dans le dernier numéro de Gala.