Nathalie (Secret Story) nue sur la Toile : “Mes filles m’encouragent” (EXCLU)

0
120

Connue pour sa participation à la saison 8 de Secret Story en 2014, Nathalie Andreani s’est démarquée grâce au couple atypique qu’elle formait avec Vivian. Après avoir participé à d’autres émissions de télé-réalité comme Les Anges en 2015 et La Villa des coeurs brisés en 2016, la quadragénaire a décidé de prendre un break et de s’éloigner un temps des caméras. Pour Purepeople.com, elle a accepté de répondre à quelques questions.

À lire aussi

Vous en avez parcouru, du chemin, depuis Secret Story et Les Anges. Comment allez-vous et qu’avez-vous fait depuis ?

Je vais très bien, j’ai continué ma petite vie normale. J’ai toujours mes magasins de prêt-à-porter qui me prennent beaucoup de temps, c’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai voulu faire un break au niveau télé. C’est très difficile quand on gère des boutiques et des employés de partir en tournage pendant deux mois. Mes trois boutiques en ont pâti un petit peu pour être honnête. Les clientes râlaient, car je n’avais plus assez de nouveautés et surtout parce qu’elles ne me voyaient plus. Aujourd’hui, je n’ai plus que deux boutiques sur Bastia, j’en ai vendu une, car je n’arrivais plus à gérer.

Êtes-vous toujours attirée par les hommes plus jeunes ?

C’est la grande question ! (rires). Oui je suis toujours attirée par les hommes plus jeunes… J’ai fait un gros travail sur moi-même et je pense que le fait d’aller vers des hommes plus jeunes me donne l’impression de ne pas être totalement en couple et d’être libre de ce que je fais. Un homme de mon âge n’a forcément pas les mêmes attentes. En ce moment, j’avoue être un peu plus attirée par les hommes entre 35 et 40 ans. Je me dis que ce serait mieux, je pourrais sûrement avoir une histoire un peu plus intéressante, mais je reste quand même une cougar, il ne faut pas se mentir.

Êtes-vous en couple à l’heure actuelle ?

Non, je suis célibataire.

Comment en êtes-vous venue à travailler sur les sites OnlyFans et Mym ?

J’ai toujours voué un culte au corps, mais avant, j’étais plus timide et plus réservée. J’ai commencé à faire des partenariats de lingerie sur mon Instagram et j’ai reçu beaucoup de critiques qui m’ont poussée à m’affirmer de plus en plus. Finalement, beaucoup de femmes de mon âge me suivaient et m’encourageaient. J’ai fini par créer un Instagram sportif sur lequel je recevais beaucoup de demandes de photos privées de la part de nombreux hommes. J’ai longtemps hésité et puis finalement je me suis dit pourquoi pas… Au début, j’ai ouvert un autre compte Instagram dédié qui a été supprimé à plusieurs reprises, donc j’ai finalement opté pour OnlyFans puis Mym.

Qu’y proposez-vous ?

Alors je fais des photos et des vidéos dénudées, mais je ne fais pas dans le porno. Moi je suis dans l’érotisme, je fais des choses jolies et sexy, mais évidemment on me voit nue. Je ne suis pas dans le hard, je pense qu’il y a assez de sites pour voir ça. J’estime être plus dans la sensualité et le fantasme. Au-delà de tout ça, mon profil est aussi un lieu de confidences. Les hommes viennent me parler, je leur donne beaucoup de conseils sur l’amour, sur le sexe en général, c’est quelque chose de très complet au final ! En plus, c’est drôle, car mes abonnés sont très jaloux. Certains sont très attachés voire limite amoureux, je trouve ça très mignon.

Que pensent vos filles de cette activité ?

Mes filles le vivent très bien. Elles ont évolué et ont grandi. Aujourd’hui, c’est même elles qui m’encouragent à aller plus loin. Au départ, je ne faisais que de la photo en lingerie et ce sont elles qui m’ont dit “mais maman, pourquoi tu ne les vends pas ?“. Maintenant, elles sont grandes, elles ne sont pas choquées, bien au contraire, elles sont présentes et m’encouragent au quotidien. Mes parents sont au courant, tout le reste de ma famille aussi, je n’ai rien à cacher.

Ont-elles été victimes de votre notoriété ?

Bien sûr. Une fois, j’avais posté une jolie photo de moi et ma fille que je retrouvais à l’aéroport pour les vacances. Dans les commentaires, une femme est venue dire : “Tu n’as pas honte ? Ta mère est une pute !” J’ai trouvé ça scandaleux, personne n’a le droit de s’attaquer à mes enfants comme ça ! Cette femme a trouvé le compte Instagram de ma fille et lui a envoyé un message privé en disant qu’elle devrait avoir honte de moi. Heureusement, ma fille m’a défendue. Mes filles, je les ai élevées toute seule depuis qu’elles sont toutes petites, je n’ai jamais eu besoin d’un homme. Ce que je fais aujourd’hui, ça reste du virtuel, je ne suis pas une prostituée, je ne fais jamais rien de physique, sauf avec les hommes qui me plaisent vraiment. De toute façon, chacun fait ce qu’il veut de son corps, la vie ne s’arrête pas à 25 ans, loin de là !

Vous avez fait savoir que, si vous tombiez amoureuse, vous n’arrêteriez pas de travailler sur les plates-formes. Pensez-vous qu’un homme puisse accepter cette situation ?

J’ai été confrontée à ça il n’y a pas très longtemps… J’ai vécu une très jolie histoire avec quelqu’un qui l’acceptait au début, mais, au fur et à mesure, de notre relation, il a pris conscience qu’il avait du mal à le vivre. Dès que des sentiments entrent en jeu, ça devient compliqué. Il m’a demandé de choisir entre lui et mon activité. Ça a été très difficile, mais malheureusement, je ne peux pas tout lâcher pour un homme. Je me suis trop investie, j’ai fait trop de sacrifices. Donc, en effet, je me dis que j’aurai du mal à trouver un homme qui l’accepte, à moins qu’il soit dans le même milieu que moi peut-être… Je pense qu’à ce niveau-là, je me suis un peu grillée.

Avez-vous des nouvelles de Vivian ?

On a coupé les ponts pendant un certain temps puisqu’il était en couple avec Beverly et très respectueux avec elle. Mais depuis qu’ils sont séparés, on s’appelle de temps en temps, on vient aux nouvelles régulièrement. C’est quelqu’un que j’ai beaucoup aimé même s’il y a eu des moments difficiles, car il était jaloux et m’a fait du mal. Il s’en est d’ailleurs excusé à maintes reprises. Aujourd’hui, ça se passe bien entre nous, on est potes, on se raconte nos histoires, tout va bien !

Que pense-t-il de vos nouvelles activités ?

Il est à fond derrière moi. Il était très étonné au début, car j’étais assez puritaine quand on était ensemble. Les gens sont méchants, ils lui envoient des photos et des vidéos pour le piquer, mais ça ne l’atteint plus, il est passé à autre chose et n’hésite pas à m’encourager.

Propos recueillis par Perrine Némard.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.