Connect with us

Neuf personnes recherchées après l’effondrement de deux immeubles à Marseille

Pure Info

Neuf personnes recherchées après l’effondrement de deux immeubles à Marseille

Neuf personnes étaient toujours portées disparues, lundi soir, après l’effondrement dans la matinée de deux immeubles dans le centre-ville de Marseille.

Neuf personnes étaient toujours portées disparues, lundi soir, après l’effondrement dans la matinée de deux immeubles dans le centre-ville de Marseille.

Les secours étaient à la recherche de neuf personnes, lundi 5 novembre, après l’effondrement de deux immeubles d’habitation mitoyens dans le centre-ville de Marseille, lors duquel deux personnes, a priori des passants, ont été légèrement blessées selon un premier bilan.

Sept habitants de l’un des deux bâtiments “manquent à l’appel” et les autorités cherchent à savoir ce que sont devenus deux passants, aperçus sur des images de vidéosurveillance peu avant le sinistre, a précisé le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, Renaud Muselier.

“Les chiens n’ont pas trouvé de piste, les drones thermiques n’ont pas réagi, donc on peut avoir un peu d’espoir”, a-t-il déclaré à BFM TV. “Pour autant, c’est assez inquiétant.”

“Ce qui compte c’est que l’on trouve le moins de morts possible, mais nous pensons qu’il y en aura”, a pour sa part déclaré le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, à la presse.

Les deux immeubles se trouvaient rue d’Aubagne, dans le 1er arrondissement de Marseille, au cœur de la ville. Fragilisé, un troisième édifice s’est en grande partie écroulé à son tour en milieu d’après-midi.

“C’est les maisons des pauvres qui tombent et ce n’est pas un hasard”

Dans un communiqué, la mairie de Marseille précise que l’un d’eux avait été “muré et sécurisé afin d’en empêcher l’accès”, tandis que le second avait “donné lieu à la réalisation de travaux de confortement permettant la réintégration des occupants”.

Ces travaux, réalisés le 18 octobre, auraient permis le retour des occupants de neuf des 12 logements de l’immeuble, dit-on de source proche du dossier. Selon la municipalité, les fortes pluies qui se sont abattues sur Marseille ces derniers jours pourraient être à l’origine du sinistre.

“C’est les maisons des pauvres qui tombent et ce n’est pas un hasard”, a déclaré à la presse le député de Marseille Jean-Luc Mélenchon, qui s’est rendu sur place. Le chef de file de La France insoumise a proposé d’instaurer un “permis de louer” car, a-t-il justifié, “il n’est pas normal que des gens puissent louer des taudis”.

Une centaine de marins-pompiers et une trentaine de véhicules ont été engagés dans les opérations d’assistance, une intervention particulièrement délicate, selon les secours, en raison de la “fragilisation des immeubles adjacents”.

Avec Reuters

Première publication : 05/11/2018

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Pure Info

To Top