Nicki Minaj accusée de harcèlement et d’intimidation, dans une affaire de tentative de viol

0
35

Voilà une affaire que a chanteuse et son mari sont actuellement poursuivis par Jennifer Hough, une femme qui a porté plainte contre Kenneth Petty (l’époux de Nicki Minaj) pour tentative de viol en 1995. L’affaire s’était conclue par une décision de justice proclamant que Kenneth Petty devait s’enregistrer comme délinquant sexuel. Chose qu’il n’a pas faite puisque, d’après TMZ, il a récemment conclu un marché pour ne pas l’être.

Toujours selon les éléments du média américain publiés le 13 août 2021, il apparaît que Nicki Minaj et son époux ont essayé, à maintes reprises, de faire taire cette histoire. D’après les documents recueillis par le site, Jennifer Hough affirme que son harcèlement a commencé après que Kenneth Petty s’est mis en couple avec Nicki Minaj, fin 2018. Nicki Minaj – après avoir pris connaissance de l’affaire – a estimé que son époux aurait été “accusé à tort”.

En mars 2020, suite à l’arrestation de Kenneth Petty pour avoir omis de s’inscrire comme délinquant sexuel, Jennifer Hough a confié à TMZ que la célèbre rappeuse l’aurait appelée et lui aurait offert de de l’emmener avec sa famille à Los Angeles en échange du retrait de sa plainte pour viol contre son mari. Sans oublier de mentionner qu’elle serait même prête à l’aider financièrement. Proposition que Jennifer Hough dit avoir refusée. Un refus non accepté par la star et qui aurait engendré “des appels harcelants et de visites non sollicitées.” Mais peu de temps après ce refus, la victime affirme que Nicki Minaj lui aurait proposé 500 000 dollars en échange d’une déclaration dans laquelle elle reviendrait sur sa plainte.

D’après les documents recueillis par TMZ, Jennifer Hough affirme avoir reçu la visite d’avocats envoyés par la mère de famille, pour essayer de l’encourager à se rétracter sur sa version des faits. Elle a alors raconté avoir commencé à paniquer et à se sentir en danger parce qu’elle était harcelée à son domicile. Après avoir déménagé en août 2020 suite à une autre offre de 20 000 dollars et de multiples menaces, Jennifer Hough affirme aujourd’hui vivre dans la peur. C’est pourquoi elle poursuit juridiquement le couple pour lui avoir intentionnellement infligé de la détresse émotionnelle, du harcèlement et de l’intimidation.