Nicola Sirkis face à une pénible épreuve avec sa fille Théa, il se confie : “C’est violent quand même”

0
24

A 61 ans, Nicola Sirkis doit lui aussi faire face au départ de ses enfants de la maison. Invité de Bernard Montiel au micro d’RFM, dimanche 9 mai 2021, le leader du groupe Indochine s’est brièvement confié sur sa fille Théa (19 ans), née de son mariage passé avec la musicienne Gwenaëlle Bouchet. Voir son aînée quitter le foyer n’a pas été chose facile pour l’artiste…

Quand on est père et que tout d’un coup, à 18 ans… C’est terrifiant une chambre vide“, Nicola Sirkis a-t-il d’abord confié, faisant ainsi référence à ce qu’on peut appeler le “syndrome du nid vide“. “Elle n’est pas vide parce que j’ai laissé tout en place, parce qu’elle va revenir. Enfin j’espère.” Et si la jeune Théa rencontre quelqu’un et ne revient pas ? “Ah bah non, elle peut attendre, d’abord les études, après on verra, son célèbre papa a-t-il répliqué, quelque peu horrifié à cette idée. Elle est partie faire ses études ailleurs, il y a eu le confinement qui nous a un peu, voilà, elle n’a pas pu… Et là, ça y est. Donc ouais, c’est un peu violent quand même.

La fille aînée de Nicola Sirkis a bénéficié d’une enfance presque normale, malgré la notoriété de son père. Celui qui estime être un “papa strict mais pas irresponsable” avait en effet confié au magazine Elle en 2013 : “Vous savez, à l’école, elle est tellement discrète que personne ne sait que c’est ma fille (…). Elle ne bénéficie d’aucun privilège. Je refuse de l’élever dans le luxe et l’opulence. Elle n’est pas entourée d’une armée de nounous.” L’auteur-compositeur-interprète est également papa de deux autres enfants : Alice-Tom et Jules, nés en 2008 et 2016 de deux mères différentes.