Nicolas Canteloup : Son dimanche en famille entre “enfantines” et “aventures”

0
100

Pour Nicolas Canteloup, le dimanche, c’est sacré. Et pour profiter au mieux de cette journée avec ses chevaux et ses quatre enfants, il s’astreint à une routine bien calée.

À lire aussi

Comme tous les jours, il se réveille aux aurores, entre 5h30 et 6h du matin, rapporte le Journal du dimanche. Après une douche froide, “l’eau froide, c’est génial !”, assure-t-il, il se précipite pour voir ses animaux. “Je suis comme les gamins qui sautent du lit pour aller ouvrir les cadeaux. Mes cadeaux, ce sont les chevaux. C’est un sport du matin. Il faut les sortir le matin.” Après ce moment en solo, l’imitateur s’occupe de ses enfants. “Pour ne pas être égoïste, je fais mon sport avant que les enfants se réveillent. Le dimanche, je m’occupe d’eux. Ils te le rendent au centuple.” Alors il file prendre une deuxième douche vers 9h30 avant de réveiller sa tribu et de faire le petit déjeuner.

Les principaux concernés (19, 10, 8 et 4 ans) ont alors droit à des fruits en morceaux avant d’avoir des “enfantines” bien méritées. Comprendre “du pain de campagne grillé et coupé en deux pour que ce soit de la largeur de leur bouche avec du beurre et de la poudre de Nesquik”. Puis direction les chevaux où chacun a le droit à une demi-heure de leçon. Parfois, Anouk, l’aînée, “championne d’Europe de concours complet, individuel et par équipes”, part en balade en forêt.

Après un déjeuner composé de sandwichs, sieste pour tout le monde ! Une vingtaine de minutes seulement pour Nicolas Canteloup. Puis la famille part à l’“aventure”, à pied ou à vélo, dans les bois : “Rien qu’avec un bout de bois, tu fais une aventure.” À 17h, il est l’heure de rentrer, de se reconnecter avec la réalité, de parler avec les auteurs, de songer à la semaine. Puis à 19h, on dîne à table, tous ensemble. Le seul repas de Nicola Canteloup. Il est au lit à 22h, éteint à 22h30, prêt à entamer la longue semaine à venir.