Nicolas Canteloup viré d’Europe 1 : un chèque (vraiment) énorme dans la poche

0
17

viré d’Europe 1 c’est un peu comme gagner au loto pour le complice d’Alessandra Sublet dans C’est Canteloup (TF1). L’homme de 57 ans a touché 1 million d’euros alors que la station de radio – critiquée pour sa nouvelle gestion – connaissait déjà de sérieuses difficultés. Il faut dire que Nicolas Canteloup, par l’intermédiaire de son producteur Jean-Marc Dumontet, avait signé un engagement de deux ans et non d’un an. C’était la première fois en seize ans de bons et loyaux service chez Europe 1.

C’est sans “aucune explication” que Nicolas Canteloup a été remercié par la direction. Son producteur avait raconté avoir simplement “reçu un appel lui indiquant que malgré [leur] contrat, [ils ne seraient] pas à l’antenne. Un appel est venu couronner seize ans de bonheur“. Selon lui, l’une de ses dernières chroniques dans laquelle il a soutenu ses confrères grévistes inquiets de la reprise en main de Vincent Bolloré dans le groupe Lagardère pourrait être la cause de son licenciement.

Au Parisien, Nicolas Canteloup avait quant à lui expliqué : “Quand j’ai fait ma dernière ‘Revue de presque’, je ne savais pas que c’était la dernière. Nous ne sommes pas naïfs, mais nous n’avions aucune information alors. Nous avons évidemment aussi ressenti de la tristesse. Dans ce métier, l’année de la présidentielle est un moment très fort et nous sommes privés de ce média que nous chérissions.