Niels Arestrup, jeune papa de jumeaux à 72 ans : “toujours barré ailleurs”, il ne voulait pas d’enfants

0
14

La parentalité est l’un des thèmes abordés par la pièce 88 fois l’infini, écrite par Isabelle Le Nouvel. Naturellement, elle a invité son mari, Libération. L’occasion d’en dire plus sur sa vie de famille.

Niels Arestrup est papa de jumeaux, un garçon et une fille, âgés de 9 ans. Pendant longtemps, il s’est défilé à l’idée de devenir père. “Je ne voulais pas d’enfants, j’étais toujours barré ailleurs, en tournée, en tournage. Au début, ces êtres, très organiques avec la mère, m’impressionnaient, me paralysaient. Et puis, l’amour est venu tout seul…”, a expliqué celui qui avait déjà atteint la soixantaine lors des premiers souvenirs de ses enfants.

Les jumeaux sont actuellement scolarisés dans une école privée religieuse, sans toutefois avoir été baptisés. Niels Arestrup a conscience que ce genre d’environnement peut être un peu trop étriqué. “Je me dis qu’il ne faut pas qu’ils tardent trop à se frotter aux variations, qu’ils voient autre chose que des socquettes et des jupes plissées“, confie-t-il a Libération.

Plutôt discret lorsqu’il s’agit d’évoquer sa vie privée – de ses vacances, il ne raconte que ses parties de Monopoly à Sainte-Maxime avec ses enfants -, Niels Arestrup a avoué ne pas être vraiment à l’aise avec ce jeu de promotion. “Ce n’est jamais un moment de grâce. C’est un peu comme lorsque des parents prennent leur enfant en photo. Ils le plantent devant un géranium et lui demandent de sourire. Et il a envie de tout, sauf de ça“, lâche-t-il.

Rappelons que l’actrice et scénariste Isabelle Le Nouvel a épousé Niels Arestrup en 2012, après dix ans de vie commune, année à laquelle elle a donné naissance aux jumeaux.