Nikola Lozina et Laura Lempika cambriolés : photos de l’effraction et fausses accusations

0
57

On le sait, depuis un moment maintenant, les candidats de télé-réalité semblent être devenus les cibles préférées des cambrioleurs. Carla Moreau, Benjamin Samat ou encore Maeva Ghennam ont tous été inquiétés par la venue de malfaiteurs à leur domicile, poussant certains à déménager au plus vite. Dernièrement, ce fut malheureusement le cas de Nikola Lozina et Laura Lempika. Le couple qui attend son premier enfant a en effet quitté sa maison dans la précipitation après que celle-ci a été cambriolée.

À lire aussi

Pour ne rien arranger au stress de la situation, les internautes les accusent d’avoir menti sur cette mésaventure et d’en faire un prétexte pour partir vivre à Dubaï où vivent tous leurs amis. C’en est trop pour Nikola Lozina, qui a décidé de prendre la parole sur Snapchat dimanche 4 octobre 2020. “Bon, je vais mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes, parce que je vois des messages qui me font pas très plaisir, et des messages surtout faux, qu’on a soi-disant simulé notre propre cambriolage. C’est vrai qu’on a que ça à faire, ma femme est enceinte jusqu’au cou, je vais simuler mon cambriolage pour la mettre dans les cartons, j’adore faire ça !, ironise-t-il. Je vois aussi des messages de pseudo blogueurs qui disent ‘ouais je l’avais dit, ils font comme les autres’, vous ne savez rien ! On avait déjà dit qu’on déménagerait, on n’a pas besoin de prétexte, on fait ce qu’on veut de notre vie ! Si demain j’ai envie de partir à Dubaï ou aux Maldives, je pars, j’ai pas besoin de simuler un cambriolage ! Donc c’est malheureux qu’on ait toujours besoin de se justifier.

Une enquête est en cours

Pour être certain de faire taire les mauvaises langues, le futur papa apporte même des preuves en image de sa porte-fenêtre fracturée. “Une enquête est en cours, si vous voulez, je ferai une photo de moi à la gendarmerie, une photo du PV, de l’enquête… Je ne vais pas plus rentrer dans les détails, mais je vais vous montrer une photo, quand on est rentré à Monaco, de ma baraque fractionnée“, a-t-il expliqué.

Désormais, c’est à l’hôtel que les fiancés se trouvent en attendant d’investir une nouvelle maison, plus sécurisée. “Je suis à l’hôtel, je suis bloqué, j’ai les valises et les cartons partout, j’ai une femme enceinte, c’est pas facile, il y a beaucoup de stress, elle a besoin de se reposer, on n’a pas que ça à foutre. (…) Arrêtez d’essayer d’être méchants, de souhaiter le malheur des gens…. Je suis pas un mytho, je dois changer de maison et on a toujours dit qu’on partirait après la naissance du petit. Là, on va pas partir, mais on partira après.