Connect with us

Obésité : la congélation du nerf de la faim efficace ?

Pure Santé

Obésité : la congélation du nerf de la faim efficace ?

Pour lutter contre l’obésité, des chercheurs ont congelé le nerf qui transmet les signaux de la faim au cerveau. Les résultats ont été concluants.

Congeler le nerf qui transmet les signaux de la faim au cerveau pourrait aider les patients atteints d’obésité légère à modérée à perdre du poids, selon les résultats d’une étude présentée à la Réunion annuelle de la Society of Interventional Radiology (SIR). Ce traitement a été jugé sûr et réalisable dans sa phase pilote.

Sur le même sujet

Les 13 commandements pour perdre 10 kilos (ou plus) sans les reprendre

Les chercheurs de l’Université Emory aux Etats-Unis ont mené une étude avec l’étude avec 10 patients atteints d’obésité, avec IMC compris entre 30 et 37. Après l’intervention, les malades ont été suivis pendant 90 jours.

La congélation du nerf efficace contre la faim

Pendant la procédure, un radiologue insère une aiguille dans le dos du patient et, guidé par des images d’un scanner, utilise du gaz argon pour congeler le nerf, connu sous le nom de tronc vagal postérieur. Ce nerf, situé à la base de l’œsophage, est l’un des mécanismes qui indiquent au cerveau que l’estomac est vide.

L’étude a montré que tous les patients ont réduit leur appétit et que la perte de poids moyenne a atteint 3,6 % du poids corporel initial.

“La littérature médicale montre que la grande majorité des programmes de perte de poids échouent, en particulier lorsque les gens tentent de réduire leur consommation de nourriture”, a expliqué le Dr David Prologo, radiologue interventionnel de l’Université Emory et auteur principal de l’étude. “Quand notre estomac est vide, le corps le sent et passe au mode de survie à la recherche de nourriture. Nous n’essayons pas d’éliminer cette réponse biologique, seulement de réduire la force de ce signal au cerveau pour fournir une nouvelle solution durable au problème difficile de traiter l’obésité légère”.

Suite au succès de cette étude préliminaire, plus de patients seront recrutés pour un plus grand essai clinique de la procédure pour examiner son efficacité et sa longévité.

A lire aussi :

Minceur : tout ce qu’il faut savoir sur la faim

Perte de poids : 7 astuces pour ressentir le rassasiement

Comment manger moins sans avoir faim

More in Pure Santé

To Top