Connect with us

Oise: des parents d’élèves s’inquiètent de la présence de chasseurs à proximité de l’école

Dépêche

Oise: des parents d’élèves s’inquiètent de la présence de chasseurs à proximité de l’école

En début d’année scolaire, les 200 élèves de l’école des Bruyères de Coye-la-Forêt (Oise) ont été transférés dans un établissement situé en lisière de forêt. Les parents se mobilisent aujourd’hui contre les coups de feu qui retentissent à proximité de l’école.

Les parents craignent pour la sécurité de leurs enfants. Depuis le 3 septembre, les élèves de maternelle et de primaire de l’école des Bruyères, à Coye-la-Forêt (Oise), sont relocalisés à l’école des Trois-Châteaux, le temps que des travaux soient effectués dans leur établissement d’origine.

“Traumatisé par les coups de feu”

Mais comme le rapporte Le Parisien ce mercredi, un détail tracasse les parents: cette école est située en lisière de forêt, ce qui signifie que les enfants cohabitent avec les chasseurs dans ce secteur. Un mirador est placé à moins de 100 mètres de l’entrée de l’établissement, et des tirs de balles retentissent pendant les heures de cours. Un panneau “Tirs à balles” posté devant l’école annonce d’ailleurs le décor.

Les parents d’élèves ont témoigné leur mécontentement sur les réseaux sociaux, en réclamant plus de sécurité pour les enfants. Une maman explique cette démarche au Parisien: “Ce n’est pas un débat ou une polémique pour ou contre la chasse. C’est juste que chasse plus école, c’est incompatible”, estime-t-elle. Un autre parent d’élève confie que son enfant est “traumatisé par les coups de feu”.

Discussions avec le maire

Le maire de la ville, François Deshayes (LR), a entendu leur appel, et recevra ce mercredi le responsable de la société de chasse locale, Serge Vidal, pour tenter de trouver une solution. Ce dernier, contacté par le journal francilien, se dit “ouvert au dialogue”, et “tout à fait d’accord pour déplacer le mirador le plus proche”. Serge Vidal se dit également prêt à “essayer de déplacer les journées de chasse pendant les vacances scolaires”.

Un pas en avant des chasseurs, qui ne pourra cependant pas être plus grand. Comme l’explique Le Parisien, il s’agit d’un domaine privé, ce qui implique que le maire ne pourra pas interdire la chasse dans ce secteur. “Il faut que tout le monde fasse preuve de bon sens”, considère le responsable de la société de chasse locale.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Dépêche

To Top