Olivia Ruiz : Tournage brutal et lèvre ouverte, elle revient sur les écrans

0
105

Ce mercredi 30 octobre 2019, France 2 diffusera le téléfilm États d’urgence. Un policier qui revient sur le quotidien de Justine, flic de la BAC (brigade anticriminalité) et mère d’une ado “dont le quotidien va basculer du jour au lendemain après qu’elle a été accusée d’avoir volé de l’argent lors d’une perquisition qui a mal tourné. Confrontée quotidiennement à la violence et à la misère avec son travail et mise sous pression à cause d’une enquête de l’IGPN, Justine va vivre une véritable descente aux enfers qui va mettre en péril sa vie de famille et l’obliger à faire un choix“. Dans le rôle principal, on retrouve la chanteuse de 39 ans Olivia Ruiz dans son premier grand rôle à la télé. On l’avait auparavant aperçue dans la peau de Chloé dans Un jour, mon père viendra.

À lire aussi

Mais le tournage n’a pas été de tout repos. Arrivée sur le tournage avec une toute petite préparation physique, “deux jours pour les scènes de combat”, la chanteuse a mis son corps à rude épreuve. “Je n’avais pas vraiment mesuré le challenge. Il y a beaucoup de bastons, la première semaine était très physique. En tout, j’ai fait 7 km en sprint pour les scènes de poursuite, alors que le sport, c’est pas trop mon truc”, raconte-t-elle au Parisien.

Mais le calvaire de l’interprète de La Femme chocolat ne fait que commencer. “Avec les autres comédiens qui ne sont pas cascadeurs, on a eu quelques loupés, se souvient-elle. Le premier jour, Hubert Delattre m’a ouvert la lèvre en deux. J’ai aussi eu un genou qui a doublé de volume sur un coup mal placé.”

Plutôt absente des médias ces dernières années, la maman d’un garçon de 4 ans avoue avoir pris un break d’un an durant lequel elle a écrit des romans, des textes de chansons… “J’ai passé dix-sept ans dans un tunnel à ne faire que bosser, parfois avec des gens un peu dépassionnés. C’est fini.”