Olivier Rousteing, le “Wonder Boy” : “Même si je retrouve ma mère…”

0
596

Olivier Rousteing est motivé, mais “pas naïf“. “Je sais bien que même si je retrouve ma mère, il restera toujours une part de mystère. Je ne pourrai jamais comprendre pourquoi elle m’a abandonné“, poursuit-il. À défaut de comprendre, la star se contenterait de pouvoir la remercier. La remercier “par rapport à toute la souffrance qu’elle a pu avoir“, et surtout de l’avoir laissé “à des parents qui [l]’aiment, à une famille qui [lui] a donné beaucoup de valeurs“, comme il le révélait sur le plateau de l’émission Quotidien.

Grâce à ses contacts répétés par la DASS et le Centre national de l’accès aux origines personnelles (CNAOP), Olivier Rousteing a appris qu’il était d’origine somalienne et éthiopienne. Il a récemment confié au magazine Elle que sa mère, âgée de seulement 14 ans lors de sa naissance, a vécu à Djibouti avant d’arriver en France. Son père en avait 24. “Finalement, mon père biologique est peut-être quelqu’un de détestable. Me dire que ma conception ressemble sans doute à un cauchemar“, poursuivait-il sur la possibilité d’une grossesse non désirée.

Olivier Rousteing a été adopté à l’âge de 1 an et demi. “On m’a traité de bâtard, parce que j’étais métis et que mes parents étaient blancs“, s’est-il souvenu dans une interview publiée par Madame Figaro en 2016. L’inconnue autour de ses parents biologiques a toujours été présente dans sa vie. Il s’est décidé à la résoudre, et inspirera certainement de nombreuses personnes dans son cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.