Olivier Siroux (Le Bachelor) a souffert d’un cancer : chimio, opérations… “J’aurais pu mourir”

0
76

Voilà déjà dix-sept ans qu’Olivier Siroux distribuait des roses dans Le Bachelor. Aujourd’hui, à 50 ans, l’ancien gentleman célibataire de l’émission de dating de M6 a changé de vie. Amoureux de sa belle Aurélia depuis douze ans, il est devenu papa d’ Andréas (9 ans), Raphaël (6 ans) et d’une petite fille née en 2020 et dont le prénom n’a pas été révélé. C’est auprès d’eux qu’il partage le plus clair de son temps, lui qui a vu sa vie défiler il y a des années lorsqu’il souffrait d’un cancer

À lire aussi

À 29 ans, j’ai eu un cancer. J’aurais pu mourir“, lance Olivier Siroux devant les caméras de TFX. Une maladie grave qui s’est déclarée “comme ça, du jour au lendemain“. “Je suis passé de normal à ‘Ah, j’ai un cancer’, se souvient-il. J’ai fait une chimio, plusieurs opérations” Une passe difficile, d’autant plus que l’équipe médicale n’a pu le rassurer sur son état : “Quand vous êtes diagnostiqué, le médecin il ne sait pas. Il ne vous dit pas que vous allez guérir, il dit ‘on va faire le plus possible’. Ce n’est pas un rhume“, raconte-t-il.

Olivier Siroux face au cancer : l’après-maladie, deuxième coup dur

Se battre contre la maladie a été épuisant pour Olivier Siroux. “J’étais comme un grabataire parce que j’étais complètement…, lâche le quinquagénaire sans pouvoir finir sa phrase. J’avais perdu 10 kilos, je n’avais plus de cheveux, plus de poils et puis surtout j’étais extrêmement faible.

Encore plus dur, l’après. Une fois guéri, celui qui avait donné sa dernière rose à une certaine Alexandra dans Le Bachelor s’est “écroulé psychologiquement” : “Comme si je me disais tout d’un coup qu’en fait j’étais fragile, comme tout le monde.” Depuis, il profite de chaque instant. “Je sais que la vie peut basculer en une fraction de seconde. J’essaye de profiter de tout ce que j’ai, mais en même temps j’ai très peur du temps qui passe“, conclut-il.