Omar Sy assoupi avec bébé dans les bras : rare photo pour la fête des Pères

0
183

Depuis le décès de George Floyd le 25 mai dernier, asphyxié par un policier blanc à Minneapolis (États-Unis), Omar Sy a rappelé son engagement dans le combat pour connaître la vérité sur l’affaire Traoré. En 2016, Adama Traoré avait en effet également trouvé la mort, à seulement 24 ans, après un violent contrôle de police.

S’insurgeant contre cette “injonction sourde à faire profil bas”, les abus de pouvoir et les trop nombreux “contrôles au faciès”, Omar Sy dénonçait la brutalité et le racisme de la police française. “J’ai encore suivi l’affaire Adama Traoré. C’était il y a quatre ans. Je connais le poids de cette douleur, je connais ce sentiment l’illégitimité sous lequel les parents ploient quand il s’agit de demander justice. Je connais ce silence coupable auquel on les renvoie, je connais cette injonction sourde à faire profil bas qui décuple les souffrances“, expliquait Omar Sy au détour d’une interview à L’Obs, le 11 juin 2020.

Adama Traoré et George Floyd “sont morts entre les mains des forces de l’ordre. Tous deux se sont plaints de ne plus pouvoir respirer. Dans les heures qui ont suivi ces deux drames, les autorités ont conclu avec empressement à une défaillance cardiaque de chacune des victimes. C’est toujours le même processus à l’oeuvre“, dénonçait-il.