ONPC s’arrête, Laurent Ruquier fâché avec Catherine Barma : “Je m’en fiche”

0
154

Ce samedi 4 juillet 2020, Laurent Ruquier referme un grand chapitre de sa vie, celui de son émission On n’est pas couché. Après quatorze ans passés à décortiquer l’actualité sous toutes les coutures avec des invités parfois sulfureux et des chroniqueurs qui ne mâchaient pas leurs mots, l’animateur signe sa grande dernière. Et il doit s’agir d'”une belle dernière“, avec beaucoup d’émotion(s) mais aussi et “surtout la fierté de ce qu’on a fait“, a-t-il confié au Parisien.

À lire aussi

Pas de regrets, donc, pour Laurent Ruquier mais le constat que On n’est pas couché avait beaucoup changé depuis ses débuts, allant même jusqu’à s’assagir et peinant à se renouveler du côté des invités. “Lady Gaga a été malmenée. Après elle, ils ne voulaient plus venir !“, reconnaît-il en repensant à l’absence de vedettes internationales. À cela s’est ajoutée la puissance toujours plus imposante des réseaux sociaux, lesquels provoquent des polémiques à tout-va ou font le procès, souvent injuste, des chroniqueurs comme Vanessa Burggraf ou Christine Angot. “Faire cette émission était de plus en plus difficile“, constate Laurent Ruquier.

Mais s’il s’est fait une raison, ça n’a pas été le cas de la productrice de l’émission, Catherine Barma, qui a carrément été fâchée de sa décision de tout arrêter. Face aux conséquences financières de cette décision qu’elle désapprouve, elle aurait demandé à son ancien protégé de prendre en charge les licenciements des équipes d’On n’est pas couché. Lors de son entretien pour le Parisien, l’animateur laisse entendre qu’il n’est pas du tout de son avis et que, s’il le faut, il s’en remettra à la justice pour trancher, comme l’ont fait d’autres avant lui. “Elle n’a pas eu beaucoup de chance dans ses procès précédents, avec Thierry Ardisson ou Frédéric Lopez… On verra bien“, dit-il. Et lorsqu’on lui demande si une réconciliation est possible, sa réponse est sans appel : “Je m’en fiche, aujourd’hui. Je passe à autre chose.

Leur brouille a commencé au mois d’avril dernier, lorsque Laurent Ruquier a officialisé l’arrêt d’On n’est pas couché, contre le souhait de Catherine Barma. Déjà auprès du quotidien francilien, dès le lendemain de cette nouvelle choc, il assurait qu’il s’agissait de sa décision, au grand dam de la productrice. “Ma productrice, Catherine Barma, m’avait demandé de ne pas l’annoncer, ce n’est pas le genre de chose que l’on dit six mois à l’avance !“, se justifiait-il. Loin de se morfondre face à cette page qui se tourne, Laurent Ruquier pense déjà à la suite. Il compte même conserver sa place à partir de l’automne prochain, toujours sur France 2 et toujours le samedi, en deuxième partie de soirée. Mais, grande nouveauté, il sera en direct. “C’est indispensable à la vitesse où vont l’actualité et les réactions“, estime-t-il. Ce nouveau programme promet d’être “spectaculaire” !