Ophélie Winter a été abusée par son oncle handicapé, elle raconte : “Il était vraiment effrayant”

0
16

En pleine tournée de promotion pour la sortie de son autobiographie, intitulée Résilience (éd. Harper Collins), Ophélie Winter était l’invitée de Quotidien lundi 31 mai 2021. Un entretien durant lequel la chanteuse de 47 ans s’est notamment confiée sur les attouchements incestueux qu’elle a subis tout au long de son enfance, de la main de son oncle handicapé. Des abus qu’elle a bien tenté de dénoncer auprès de sa mère, en vain.

Devant Yann Barthès, l’interprète de Dieu m’a donné la foi a expliqué que ces attouchements se produisaient à chaque fois qu’elle rendait visite à sa grand-mère, qui s’occupait alors de cet oncle handicapé. Lorsqu’elle a tenté d’en parler à sa mère [Catherine Fefeu], la réputation de “petite menteuse” d’Ophélie Winter l’a malheureusement rattrapée. “Elle ne m’a pas crue quand je le lui ai dit la première fois, je lui ai dit, ‘Maman, Stéphane me touche le zizi’, et je me suis pris une beigne.” La chanteuse avoue qu’elle était “un peu mytho” plus jeune : “Je me suis dit, ‘Là, quand tu cries au feu, au feu, le jour où il y a le feu personne ne vient souffler dessus’. Donc ça m’a arrêtée dans le mensonge (…), un truc que je ne tolère absolument pas depuis ce truc là.”

Ces abus ont duré 10 ans, mais l’ex de Prince ne tient pas son oncle pour responsable. “Le pauvre, il n’y était pour rien. Personne ne lui a jamais dit, ‘C’est mal de faire ça’. C’est ce que j’attendais que ma mère fasse justement (…). J’ai passé ma plus tendre enfance à rêver de sa mort parce qu’il me faisait peur, physiquement il était vraiment effrayant. Il se faisait pipi dessus jusqu’à 50 ans, rien que son odeur… Il fumait des cigarillos… Il y a des trucs que je ressens, ça me fait revivre toutes les horreurs de cette époque là”, a-t-elle confié avec émotion. Finalement, lors d’un repas dans la maison de famille à Nîmes, la mère d’Ophélie Winter a surpris cet oncle avec “la main dans la culotte” de sa fille. “Elle l’a vu, elle lui a balancé une boite de brandade de morue à travers la tronche, et il n’y a pas eu un mot d’explication.

Si la mère de la chanteuse a continué de nier ces abus en les qualifiant de mensonge, Ophélie Winter a pu compter sur le soutien de son frère Michael. Ce dernier lui a en effet avoué de longues années plus tard qu’il avait lui aussi été victime d’attouchements de la part de leur oncle. “Là, ça m’a calmée, et du coup j’ai eu plus foi en mon frère qu’en ma mère.” Ophélie Winter s’est peut-être rapprochée de son frère dernièrement, mais sa relation avec leur mère est quant à elle toujours aussi glaciale.