OrelSan : Qui est sa compagne Ahélya ?

0
213

Certains artistes ne partagent rien de leur vie privée. C’est le cas d’OrelSan, en couple depuis près de dix ans avec une certaine Ahélya. D’elle, on ne connaît que sa profession, elle travaillerait dans une agence de conseil en stratégie numérique, après des études en communication. Dans un portrait de lui réalisé par GQ en février 2018, on apprend qu’il vit désormais à Paris avec sa copine, dans un loft industriel près du canal Saint-Martin.

À lire aussi

Dans leur nid d’amour, OrelSan a tenu à intégrer des meubles récupérés chez sa grand-mère Jeannine, comme il le confiait à Côté Maison. “Il y a des meubles récupérés chez mes parents, des meubles achetés sur des brocantes comme des fauteuils de bureaux à roulettes. Mais maintenant, ma copine s’est installée chez moi et elle essaye d’harmoniser l’ensemble“, avait-il précisé.

Seule preuve physique de leur amour : ces photos non consenties publiées par Public en 2017. On les voyait ensemble à Paris, en pleine balade. “J’ai toujours fait en sorte de préserver ma vie privée. Là, ils nous ont pris en photo un dimanche matin et ont fait des recherches sur ma copine pour trouver son nom“, confiait le rappeur au Matin à propos de ces paparazzades, en 2018.

Une rencontre sur MSN

Très secret dans la vraie vie comme dans ses textes, OrelSan n’a développé le thème de sa relation que dans Paradis, issu de La fête est finie. “On passait une soirée cool tous les deux, et je me suis dit ‘allez, je me lance’ et je lui ai fait écouter. Elle était contente, ça m’a fait plaisir. Parce que, imagine si elle avait été mal à l’aise, ça aurait été gênant“, avait-il raconté au quotidien suisse.

Une jolie chanson d’amour pour celle qu’il a rencontrée sur MSN. “Ça fait huit ans que l’on est ensemble. Mais on s’est rencontrés sur MSN bien avant, à l’époque de mon premier album. On n’est pas sorti ensemble tout de suite. Tout le monde nous dit qu’on se ressemble. Elle est assez calme, on vient du même coin, je suis content de rentrer à la maison, pour retrouver quelqu’un avec qui je suis bien“, avait-il raconté au Parisien, en juillet 2018. Dans un élan de folie, l’interprète de Jimmy Punchline évoquait même ses désirs d’enfants : Je ne vais pas y couper. Mon frère en a trois, mes potes en ont tous.”