Où l’on apprend que Mathieu Gallet a dû emprunter de l’argent à des proches après son départ de Radio France…

0
1320

Les mois qui ont suivi sa révocation de la tête de Radio France n’ont pas été simples, à en croire Mathieu Gallet dans Libération, mercredi 26 décembre.

Le 1er mars dernier, Mathieu Gallet était officiellement révoqué par le CSA de son poste à la tête de Radio France après sa condamnation pour favoritisme dans des marchés passés pour le compte de l’INA. Depuis, l’homme de 41 ans a rebondi en créant la société Majelan, dont l’objectif affiché est de devenir le “Netflix du podcast”. Mais les derniers mois n’ont pas été aussi simples que l’on peut le croire pour l’ancien conseiller ministériel et ancien président de l’INA.

Dans un papier qui lui est consacré, mercredi 26 décembre, dans Libération, on apprend, en effet, que Mathieu Gallet a eu quelques problèmes d’argent après sa révocation de Radio France. “Le départ a été assez violent, explique-t-il. Je n’ai pas de provisions hallucinantes et je dois rembourser mon appartement. Il a fallu que j’emprunte à des proches. Les gens n’y croyaient pas…”

Mais alors, comment passe-t-on de président de Radio France à devoir demander de l’argent à ses proches ? Mandataire social (mandaté par l’État à la tête de Radio France), Mathieu Gallet n’a, tout simplement, pas le droit au chômage. De plus, on apprend également dans les colonnes de Libération que l’homme est en procès avec l’assurance qui devait le couvrir en cas de départ et qui l’a, explique Libé, “planté”.