Connectex avec nous

Ouragan Irma: au moins 17 morts, des dégâts considérables

Pure Info

Ouragan Irma: au moins 17 morts, des dégâts considérables

L’ouragan Irma, rétrogradé vendredi en catégorie 4, se déchaînait dans les Caraïbes où ses vents furieux et ses pluies torrentielles ont tué au moins 17 personnes alors qu’il fait trembler Cuba et la Floride.

La tempête, rétrogradée d’un cran la nuit dernière à la catégorie 4 sur une échelle de 5, a dévasté plusieurs îles des Caraïbes avec des vents ayant atteint jusqu’à 295 km/h, et se dirigeait désormais vers Cuba, les Bahamas puis la Floride qu’elle devrait atteindre dimanche matin, selon le dernier bulletin à 8h du Centre national des ouragans (NHC).

Le gouverneur de Floride Rick Scott a déclaré vendredi matin que tous les habitants de l’État «devraient se préparer à évacuer bientôt».

«N’ignorez pas les ordres d’évacuation. Souvenez-vous, nous pouvons reconstruire votre maison, nous ne pouvons pas reconstruire votre vie. Tous les Floridiens devraient se préparer à évacuer bientôt», a prévenu M. Scott, lors d’une conférence de presse. La Floride compte plus de 20 millions d’habitants mais, à ce stade, plus d’un million de personnes sont visées par des ordres d’évacuation obligatoire en Floride et dans l’État voisin de Géorgie.

Vendredi vers 9h, l’oeil du cyclone qui se dirigeait vers l’ouest se trouvait au sud de l’archipel des Bahamas, vers l’île de Great Inagua, à moins de 150 km au nord-est de Cuba.

Cuba était en alerte maximale alors que 10 000 touristes ont reçu l’ordre de quitter leurs hôtels ou résidences.

Irma devrait ensuite remonter vers la côte sud-est des États-Unis, frappant d’abord la Floride puis la Géorgie et la Caroline du Sud. Selon le NHC, il se trouvera dimanche près des Keys, chapelet d’îles dans l’extrême sud de la Floride.

Des ordres d’évacuations obligatoires ont été émis pour les zones côtières de Floride et en Géorgie, concernant près d’un million de personnes, la plus importante évacuation depuis 2005.

Le gouverneur de Floride Rick Scott a ordonné la fermeture de vendredi à lundi de tous les établissements scolaires afin de pouvoir servir d’abris.

«Dégagez de sa route», dit Trump

«Dégagez de sa route»: le président américain Donald Trump a appelé les personnes situées sur la trajectoire du puissant ouragan Irma à évacuer en lieu sûr, apportant sa voix à celles des autorités et services de secours.

«L’ouragan Irma a des proportions épiques, peut-être le plus gros que nous n’ayons jamais vu. Soyez en sécurité et dégagez de sa route, si possible. Le gouvernement fédéral est prêt», a tweeté M. Trump vendredi matin.

«Notre incroyable U.S. Coast Guard a sauvé plus de 15 000 vies la semaine dernière avec Harvey. Irma pourrait être encore plus sévère», a poursuivi le président, faisant référence à l’ouragan qui a dévasté et inondé fin août le sud du Texas et une partie de la Louisiane.

Le ministre de la Santé Tom Price a prévenu les habitants de Floride et des régions côtières du sud-est des États-Unis que le temps pressait pour fuir avant l’arrivée d’Irma.

L’oeil de l’ouragan, qui soufflait vendredi matin à 240 km/h, devrait toucher terre au sud de la Floride.

«Ça reste une tempête remarquablement dangereuse et la fenêtre vous permettant d’atteindre le bon endroit pour attendre que la tempête passe ou évacuer (…) se referme rapidement», a relevé M. Price, lors d’une conférence de presse.

Plus d’un million de personnes sont visées par des ordres d’évacuation obligatoire en Floride et en Géorgie, sa voisine au nord, a indiqué Brock Long, patron de l’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema), à ses côtés.

«Je peux vous garantir que je ne connais personne en Floride qui ait jamais vécu ce qui s’apprête à frapper le sud de la Floride», a-t-il affirmé. Les habitants menacés «doivent partir et écouter les conseils».

Selon lui, seulement trois ouragans de catégorie 5 ont frappé les États-Unis depuis 1851, y compris Andrew qui a laminé la majeure partie du sud de la Floride en 1992.

«Andrew était un ouragan de catégorie 5 très, très petit, compact, comparé à ce à quoi nous assistons avec Irma», a-t-il relevé. «La question n’est pas de savoir si la Floride va être affectée, mais avec quelle gravité».

Des vents à 295 km/h

Avant d’être rétrogradé, l’ouragan a généré des vents à 295 km/h pendant plus de 33 heures, battant le record du super typhon Haiyan qui en 2013 aux Philippines avait produit les mêmes vents pendant 24 heures.

«Une intensité d’une telle longévité, c’est du jamais vu dans le monde depuis le début de l’ère satellitaire», il y a une cinquantaine d’années, a souligné Météo France.

Quelque 1,2 million de personnes ont déjà été affectées, un nombre qui pourrait grimper à 26 millions, selon la Croix-Rouge.

Au moins deux personnes ont été tuées à Porto Rico, quatre dans les îles Vierges américaines et neuf dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui comptent également sept disparus et 112 blessés. Une personne est morte dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda.

Dans les Iles Vierges britanniques, le gouverneur Gus Jaspert a décrété l’état d’urgence, citant des informations «faisant état de victimes, et de morts».

À Porto Rico, plus de la moitié des trois millions d’habitants se retrouvait sans électricité et des refuges ont été ouverts pouvant accueillir jusqu’à 62 000 personnes.

À Haïti, Irma a provoqué une forte montée des eaux dans le nord-est et des vents violents ont emporté les toitures.

La République dominicaine a été balayée jeudi soir par des vents de 285 km/h et de fortes pluies, poussant à évacuer près de 20 000 personnes. Une centaine de maisons ont été détruites.

Dans les îles frappées mercredi, les habitants décrivaient un spectacle de désolation.

À Saint-Martin (environ 80 000 habitants), où plus de 60% des maisons sont inhabitables, tout a «été soufflé» comme «par une bombe atomique», a témoigné sur la chaîne Franceinfo une habitante, Dany Magen-Verge.

Le roi des Pays-Bas Willem-Alexander doit se rendre dimanche avec le ministre de l’Intérieur Ronald Plasterk sur l’île de Curaçao pour s’informer des opérations de secours puis «si possible» à Saint-Martin.

Côté néerlandais comme français, les autorités ont fait état de pillages. Cela constitue un problème «grave», a déclaré le premier ministre néerlandais Mark Rutte, annonçant que le port et l’aéroport avaient été «rouverts pour usage militaire».

La ministre française des Outre-mer Annick Girardin a évoqué jeudi soir des «pillages réalisés juste devant (s)es yeux» lors d’une journée de reconnaissance à Saint-Martin et dans l’île française voisine de Saint-Barthélemy. Paris et La Haye ont annoncé l’envoi de centaines de forces de sécurité en renfort sur l’île.

À Saint-Barthélemy, très prisée de la jet set, les dégâts sont également considérables.

L’île de Barbuda (1600 habitants), frappée la première par l’ouragan est «totalement dévastée» selon Gaston Browne, le premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, territoire indépendant.

Il a estimé que l’ouragan devait convaincre «ceux qui ne croient pas au changement climatique».

L’île britannique d’Anguilla a été elle aussi entièrement rasée.

Dégâts dépassant 240 millions

Le coût des dégâts aux Antilles françaises devraient être «bien supérieur» à 200 millions d’euros (240 millions de dollars), selon le patron du réassureur public français Caisse centrale de réassurance (CCR).

L’aide commençait à s’organiser, avec un pont aérien prévu depuis l’île française de Guadeloupe vers Saint-Martin et Saint-Barthélemy, où il faudra «des semaines et des mois» pour un retour à la normale de l’électricité, a prévenu EDF, l’opérateur énergétique français.

Les Pays-Bas ont annoncé l’envoi de deux avions militaires à Saint-Martin et deux bâtiments militaires néerlandais sont sur zone.

La Grande-Bretagne a débloqué près de 35 millions d’euros et annoncé l’envoi de deux avions militaires, outre deux navires de guerre.

Les Caraïbes pourraient ensuite subir deux autres ouragans de plus faible intensité: José, relevé en catégorie 3 avec des vents de 195 km/h, puis Katia.

AFP

Cliquer pour réagir

Liasser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Pure Info

Haut