Connect with us

Par manque de bus “propres”, la RATP va continuer de faire rouler ses véhicules diesel

Dépêche

Par manque de bus “propres”, la RATP va continuer de faire rouler ses véhicules diesel

La RATP est contrainte de prolonger la durée de vie de ses bus diesel, par manque de matériel propre pour assurer son nouveau plan de bus.

Alors que Paris et sa région cherchent à bannir le diesel et les véhicules polluants, la transition serait-elle trop rapide pour la RATP? D’après Le Parisien, la régie des transports n’aurait d’autre choix que de faire rouler ses bus diesel par manque de matériel “propre”.

En effet, dans le cadre de la restructuration de son réseau de bus au printemps 2019, qui implique le prolongement et la création de nouvelles lignes, la RATP serait contrainte de maintenir en circulation 104 bus diesel, pourtant classés Crit’air 4 et 5. Les Crit’Air 5 sont d’ores et déjà interdits à Paris quant aux Crit’Air 4 ils seront interdits dans la capitale l’été prochain et à l’horizon 2021 à l’échelle de la Métropole du Grand Paris. Ces véhicules pourraient donc circuler plutôt en grande couronne.

“Certains politiques, je pense, n’ont pas la notion des délais qui s’imposent concrètement sur la commande des bus”, estime sur BFM Paris Okan Benel, délégué syndical des personnels RATP CFDT. 

Dans Le Parisien, un autre syndicaliste fait le même constat. “Dans ce cas, il aurait fallu que l’entreprise assume et dise qu’elle n’était pas prête pour 2019”, souligne Hervé Techer, de Sud RATP. 

100% de bus propres en 2025

Le renouvellement des bus de la RATP est bien en court. Outre 800 véhicules hybrides, 140 au GNV et 74 électriques actuellement en circulation, la régie des transports parisiens rappelle qu’un appel d’offres qui pourra aller jusqu’à 1.000 bus électriques a été lancé. Mais si les premiers véhicules doivent arriver courant 2019, la flotte ne sera pas complète pour la mise en place du nouveau plan bus. A l’horizon 2025, IDF-Mobilités (ex-Stif) et la RATP veulent atteindre 100% de bus propres d’ici 2025, un tiers fonctionnant au biogaz et les deux tiers restant à l’électrique. 

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Dépêche

To Top