Paris: un violent incendie détruit en partie un immeuble sans faire de victimes

0
121

Un violent incendie avec une explosion a partiellement détruit samedi soir un immeuble d’habitation dans le XIXe arrondissement de Paris, sans faire de victime, a-t-on appris auprès de la préfecture de police de Paris et des pompiers.

La préfecture de police a fait état vers 22H00 d’un “violent feu d’appartement dans un immeuble d’habitation”. De nombreux camions de pompiers, dont deux ont déployé leurs échelles, sont intervenus sur place, a constaté une journaliste de l’AFP.

“A notre arrivée, les premiers pompiers ont constaté un feu violent, aux 2e, 3e, 4 et 5e étages. Nous sommes face à un immeuble qui comprend des appartements modernes, de grande surface, potentiellement en duplex ou triplex. Pour l’instant nous ne déplorons aucune victime”, a déclaré sur place à la presse le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris.

“Un certain nombre de personnes avaient évacué avant notre arrivée. Ensuite on a évacué un certain nombre de personnes par les escaliers, les échelles. L’évacuation s’est faite assez rapidement, ce qui fait que l’on ne déplore aucune victime”, a-t-il ajouté.

Quelque 80 pompiers sont intervenus pour éteindre le sinistre qui a touché cet immeuble comptant 27 appartements.

Des témoins ont fait état d’une explosion et sur les réseaux sociaux des images de l’incendie montrent effectivement un forte explosion qui dégage une boule de feu au niveau d’un étage.

“J’ai entendu un boum, puis je suis sortie et j’ai vu les flammes aux 2e, 3e et 4e étages. C’était affreux, le feu était partout”, a déclaré à l’AFP une voisine de cet immeuble situé sur le boulevard Macdonald, où la circulation a été bloquée pour permettre l’intervention des secours.

“Il y a un certain nombre d’images qui montrent cette explosion. Ce que je peux vous dire c’est que l’immeuble n’est pas alimenté au gaz mais il peut y avoir eu des bouteilles de gaz sur les balcons qui ont pu exploser, mais il nous faudra un peu de temps pour évaluer si cette explosion est due à une bouteille de gaz”, a expliqué le lieutenant-colonel Plus.

Au sujet de l’origine du feu et de sa propagation rapide, “vraisemblablement que le potentiel calorifique qui se situe sur les balcons, dans les étages, dans les appartements, a favorisé cette conduction des gaz chauds puis de l’incendie”, a ajouté le porte-parole.

Peu avant 23H00, il n’y avait plus de flammes visibles depuis le boulevard, a constaté l’AFP. “Le feu est circonscrit et en voie d’être totalement maîtrisé” a tweeté le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, peu après 23H00.

Les pompiers repliaient leurs échelles. On pouvait voir encore des faisceaux de lampes torches des secours qui s’activaient au 4e étage de l’immeuble. Des centaines de personnes, riverains, curieux et aussi des migrants venant d’un camp tout proche, s’étaient massés sur le trottoir d’en face.

Les habitants de l’immeuble qui ont été évacués “vont être pris en compte par la mairie”, selon le porte-parole des pompiers.