“Pas de jour sans prendre une gifle” : Stéphane Bern, des souvenirs cuisants…

0
13

Dimanche 9 janvier 2022, monsieur patrimoine et spécialiste des têtes couronnées, y a livré des confidences franches sur sa vie.

Au cours de son portrait, Stéphane Bern a notamment parlé de son enfance, fait de souvenirs parfois cuisants notamment à cause de l’extrême rigueur imposée par ses parents, sa mère en tête. “Ma mère avait été élevée par un père prussien. Je peux vous dire qu’il fallait que ce soit la perfection. Ma mère était traductrice interprète, elle parlait parfaitement l’anglais, l’allemand, le russe, l’italien. Donc, vous imaginez, quand je répétais mes leçons d’anglais ou d’allemand, j’en prenais plein la figure. je n’ai pas connu de jour sans prendre une gifle, je le reconnais. Je n’ai pas été un enfant martyre. J’ai été battu, quand c’était nécessaire. À l’époque, les châtiments corporels existaient“, a-t-il confié.

Stéphane Bern, qui vit aujourd’hui une belle histoire d’amour avec Yori, ne semble pas en vouloir plus que ça à sa défunte maman de ce qu’il a connu dans l’enfance. “J’ai adoré ma mère, pour autant. Vous êtes dans une situation psychanalytique tout à fait intéressante. Vous aimez votre bourreau. Et en même temps, je ne lui en ai jamais voulu parce qu’elle m’a donné beaucoup d’amour et de tendresse aussi“, a-t-il ajouté.