Patrick Bruel fou d’Amanda Sthers : “Deux jours après la rencontre, je lui dis qu’on aura deux enfants…”

0
10

Ils se sont aimés. Aujourd’hui, leurs liens sont différents… mais toujours aussi forts. Entre Patrick Bruel et Amanda Sthers, les choses ont été une évidence dès la première rencontre. Le 21 septembre 2004, les tourtereaux se sont dits “oui” en la mairie du quatrième arrondissement de Paris puis à la synagogue de la rue de la Victoire. Dès le premier regard, le chanteur savait qu’il avait à faire à une personne qui ne quitterait plus jamais vraiment.

Lorsque je rencontre Amanda en août 2001, je sais que c’est elle

Dans son livre Conversation avec Claude Askolovitch, paru en 2011 aux éditions Plon, Patrick Bruel évoquait, avec émerveillement, les tendres pensées qui le berçaient le jour où il a croisé la route d’Amanda Sthers. A cette époque, 1999, il sortait son album très intimiste Juste avant… sans savoir qu’il venait de trouver la mère de ses deux fils. “Je me sentais prêt, peut-on lire dans l’ouvrage biographique. La pochette, c’est quand même deux mains de femme qui m’encadrent, et dont on ne voit pas le visage. Lorsque je rencontre Amanda en août 2001, je sais que c’est elle. Deux jours plus tard, je lui dis qu’on aura deux enfants…”

Il ne pouvait pas faire une prédiction plus exacte. Patrick Bruel et Amanda Sthers ont bien eu deux garçons, Oscar, né en 2003 et Léon, né en 2005. “C’était tellement fort… C’était la nuit, se souvient l’artiste à propos de la naissance de son aîné, ce jour où tout a bascumé. Tu as des mondes qui s’entrechoquent dans ta tête et en même temps, tout est balayé quand il arrive… Cette impression de n’avoir jamais aimé avant et, tout de suite, cette nouvelle peur, qu’il puisse arriver quoi que ce soit. Et tu sais instantanément que c’est pour la vie.”

La maman de mes enfants a bien du talent

Le 15 novembre 2007, Patrick Bruel annonçait, contre toute attente, qu’il se séparait de son épouse après trois ans de mariage – dans les colonnes du magazine Paris Match. Ce qui ne les empêche pas, ni de s’aimer à leur manière, ni se vouer une admiration sans borne. Alors qu’elle sortait récemment son onzième roman intitulé Lettre d’amour sans le dire, chez Grasset, Amanda Sthers avait bénéficié du soutien sans faille de son ex. “La maman de mes enfants a bien du talent, clamait-il sur les réseaux sociaux. Merci Amanda Sthers pour ce petit bijou.” Patric, toujours prêt à se casser la voix pour ses proches…