Patrick Sébastien : Son “lien excessivement violent” avec la fille de son fils mort à 19 ans

0
9

Ils ne se quittent tout simplement plus. Pendant des années, Patrick Sébastien a soigneusement évité de côtoyer Marie, sa petite-fille. Et pour cause. Dans ses grands yeux clairs, l’artiste de 67 ans voyait ceux de son fils à lui, de son père à elle, Sébastien, mort dans un accident de moto sur les routes de la petite Camargue. Le jour de l’accident, le jeune homme n’avait que 19 ans mais il s’apprêtait à devenir papa. Sa compagne était enceinte de deux mois lorsqu’elle a appris qu’elle élèverait son enfant seule.

Aujourd’hui, le grand trublion décrit sa petite-fille comme fantasque autant qu’artiste. Patrick Sébastien et Marie ont renoué des liens très forts. Si forts qu’ils font parfois mal. Mais Show must go on, et des larmes au rire, il n’y a parfois qu’un pas. Régisseuse des tournées du chanteur, elle travaille régulièrement avec papy et notamment, pendant le dernier confinement, sur les trois clips qui accompagnaient son nouvel album Sébastien se lâche. “J’adore faire ça, je me régale avec mes musiciens, expliquait-il auprès de la jeune fille, en studio, dans le journal de 13h de TF1. En fait, on travaille et on s’amuse.”

Elle avait la connerie des mômes de 18 ans

Originaire de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, Patrick Sébastien – de son vrai nom Patrick Boutot s’est installé dans la région avec son épouse Nathalie, dite Nana, et sa fille adoptive Lily. Il fait toutefois son maximum pour toujours être là pour Marie. “Elle est née en janvier et a grandi avec sa mère, rappelait-il dans les colonnes du magazine Paris Match en 2012. On s’est assez peu vus. Et là, depuis le mois d’octobre, elle m’a rejoint sur la tournée. Il fallait attendre qu’elle soit mûre. Quand elle est venue ici pour la première fois, elle avait la connerie des mômes de 18 ans qui ­savent tout et jugent tout.”

Il faut que je fasse attention, je ne peux pas être son père

La difficulté principale, pour Patrick Sébastien, c’est de garder sa place de grand-père et de ne jamais paterner Marie. Lui, qui a connu la tristesse de voir son fils partir avant lui, met un point d’honneur à ne pas semer le flou sur ses relations familiales. “C’est de l’amour immense, quelque chose d’un peu irréel, tente-t-il de résumer. Un lien excessivement violent. Mais il faut que je fasse attention, je ne peux pas être son père.” En décembre dernier, Sébastien Boutot aurait eu 50 ans. Une épreuve pour Patrick Sébastien, comme pour Marie, qu’ils ont heureusement pu traverser ensemble…