Paul-Henri (L’amour est dans le pré) : La prod’ lui fait rencontrer une prétendante imprévue !

0
95

Lundi 12 octobre, M6 a diffusé un nouvel épisode de L’amour est dans le pré 2020. L’occasion pour les téléspectateurs de découvrir les derniers speed-dating de la saison. Et ils ont eu le droit à un beau rebondissement avec Paul-Henri (38 ans), éleveur de vaches et de chevaux en Occitanie.

À lire aussi

Papa d’un fils de 13 ans, né d’un amour de jeunesse, ce grand blagueur et romantique espérait vivre une histoire d’amour intense, sincère et durable. Il souhaitait rencontrer une femme dans la trentaine, féminine et avec du tempérament, qui aimerait surprendre et être surprise. La femme de sa vie se trouvait peut-être parmi les quatre prétendantes invitées à le rencontrer.

Bien que timide, il était confiant concernant ses speed-dating. Et c’est Aline, une jeune femme de 36 ans venue tout droit de l’Yonne, qui a ouvert le bal. L’éducatrice sportive a expliqué que quelque chose s’était passé quand elle avait vu son portrait et qu’elle avait l’impression qu’il était l’homme qu’elle cherchait depuis longtemps. Elle s’est décrite comme une femme sensible et emphatique. Le feeling est tellement bien passé que Paul-Henri a prolongé un peu leur tête-à-tête. Il voulait crier, crier, “Aline”, pour qu’elle revienne tant il a été ému par ses belles déclarations. “C’est possible qu’elle aille à la ferme, oui“, a-t-il confié.

Jessica (34 ans), qui vient du Cher, et Coline, une Bourguignonne de 26 ans, n’ont pas autant su captiver Paul-Henri qui préférait regarder la Seine plutôt que ses prétendantes.

Alicia, une belle Suissesse de 31 ans qui travaille dans le recrutement, a également fait le déplacement, dans l’espoir de séduire Paul-Henri. Elle a tout d’abord tenté de le charmer en lui offrant quelques douceurs chocolatées, ainsi qu’un kit pour faire pousser des trèfles à 4 feuilles. De quoi lui porter bonheur ? La charmante blonde a rapidement expliqué qu’elle s’était reconnue dans son portrait et qu’elle était prête à faire plusieurs kilomètres pour venir chez lui si c’était pour trouver l’homme de sa vie. Charmé, l’agriculteur la voyait déjà venir à la ferme.

Grosse surprise pour Paul-Henri

Alors qu’il ne pensait plus recevoir de prétendantes, Karine Le Marchand lui a réservé une surprise. Du jamais vu depuis le début de l’émission. “Pour la première fois, on a décidé de te faire rencontrer une fille qui a écrit, mais trop tard. C’est-à-dire que son courrier est arrivé après qu’on t’a donné ton courrier. On s’est dit qu’on allait te faire rencontrer une fille qu’on trouve très sympathique, qui coche pas mal de cases, voire toutes les cases que tu voulais et qui s’appelle Maïté“, lui a expliqué la présentatrice. Après la lecture de la lettre, c’était l’heure de la rencontre.

Maïté a 31 ans, vient de Béziers et travaille dans le prêt-à-porter. Très vite, Paul-Henri et elle se sont sentis à l’aise. Le fait que l’agriculteur imite la cuisinière Maïté dans son portrait était comme un signe du destin pour la charmante femme. Elle a donc tenté de lui écrire afin de n’avoir aucun regret. “J’en perds mes mots“, a notamment lancé l’agriculteur, troublé. Une fois le rendez-vous terminé, Maïté n’a pu retenir ses larmes tant elle était heureuse. Et pour Paul-Henri, c’était une évidence.

L’heure du choix était venue. Et c’est finalement Aline et Maïté qui ont été conviées à passer un moment à la ferme. Une fois chez Paul-Henri, les deux jeunes femmes n’ont pas perdu de temps et ont tout de suite été dans la séduction. Affaire à suivre…