Paul (Les 12 Coups de midi) : “Sans médicaments je serais souvent dépressif” (EXCLU)

0
74

Comme nous l’a raconté Paul El Kharrat, ex-maître des 12 Coups de midi (TF1), à cause de son syndrome d’Asperger, il peut rapidement passer d’un état à un autre et fait un parallèle avec docteur Jekyll et M. Hyde. Ne cachant rien de son handicap et disant toujours la vérité, le jeune homme qui a quitté le célèbre jeu de TF1 avec une cagnotte s’élevant à 691 522 euros, confie que des médicaments l’aident à surmonter ces états.

À lire aussi

Si je n’étais pas sous médicaments je serais souvent dépressif“, explique-t-il. Ce féru d’histoire sait ce qu’est la dépression et malgré son traitement, il lui arrive de vivre des moments particulièrement compliqués. Ainsi plonge-t-il parfois “dans une léthargie et une neurasthénie qui est insupportable“. “Mais j’essaie tant bien que mal de rester ouvert, joyeux, pas triste, content et au milieu des autres. Et j’essaie d’employer toutes les choses à ma disposition : les amis, les connaissances, les médicaments… tout ce qui de près ou de loin peut amener à une meilleure situation pour moi“, continue-t-il.

Malgré ses efforts, Paul qui sort son autobiographie intitulée Ma 153e victoire, a parfois du mal à remonter la pente. Il explique : “Il m’arrive de tout laisser tomber car l’autre partie ne fait pas d’effort et donc là je commence à m’énerver. Et là tout ce qui pourrait être bien pour moi je le prends mal car en face il y a eu des bêtises et des erreurs de faites que je n’arrive pas à pardonner. Cela me plonge dans une tristesse, une morosité et une grande déception“, conclut-il.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.