Pete Doherty drogué et alcoolisé : l’arrestation musclée à Paris

0
83

Le 25 avril 2019, le ex-chanteur des Libertines confiait à Paris Match que la quarantaine l’avait apaisé. “Je bois moins, je prends moins de drogues, je mène une vie un peu plus calme. J’ai eu 40 ans cette année, j’aurais dû mourir à 27 ans selon la légende…”, disait-il alors. Mais il semblerait qu’il lui soit plus difficile que prévu d’échapper à ses vieux démons.

À lire aussi

En octobre 2019, le Daily Mail révélait que Pete Doherty a été condamné à six mois d’annulation de permis et à une amende de 9 200 livres sterling, soit environ 10 300 euros pour avoir été flashé 4 fois par le même radar en Grande-Bretagne.

Les soucis s’accumulent puisque le rockeur a été interpellé dans la nuit du 7 au 8 novembre 2019 dans les rues de Paris. Dans le quartier de Pigalle, vers trois heures du matin, des policiers ont arrêté Pete Doherty qui procédait à une transaction de stupéfiants, de la cocaïne sur la voie publique, selon les premières informations. L’ex de Kate Moss avait 2 grammes de cocaïne sur lui et était, par ailleurs, sous l’emprise de la drogue et de l’alcool. Selon des passants sur place, l’interpellation a été un peu musclée : Pete Doherty n’a pas obtempéré immédiatement. Le chanteur a été placé en garde à vue pour acquisition de produits stupéfiants sans qu’aucun blessé n’ait été à déplorer pendant cette arrestation.

Depuis le 26 avril 2019, Pete Doherty est de retour sur le devant de la scène avec son nouveau groupe The Puta Madres qui a connu un bon succès commercial en Grande-Bretagne.