Philippe Etchebest : Cash sur sa situation financière compliquée et sa priorité…

0
20

Comme tous les autres gérants de restaurants, le médiatique et populaire Philippe Etchebest a été heurté de plein fouet par la crise sanitaire et économique. Le célèbre juré de l’émission Top Chef s’efforce d’utiliser sa notoriété afin de porter la voix de sa profession. Au cours d’un entretien donné au Journal de France le vendredi 23 avril 2021, le chef étoilé évoque la situation fragile de son propre établissement, Le quatrième mur, situé à Bordeaux.

Philippe Etchebest a mis du temps avant de mettre en place un système de plats à emporter. De précieuses semaines gâchées par l’inactivité du confinement. “Au mois de décembre, j’ai réussi à payer mes frais fixes grâce au click and collect et à la vente à emporter. Mais étant donné qu’il n’y a rien eu durant plus de quatre mois, cela reste difficile. J’avais à coeur de conserver mes effectifs, j’en faisais une priorité. Nous avons réussi à équilibrer, mais je suis incapable de vous dire ce qui se passera demain”, développe le chef de 54 ans, inquiet. Un miracle là où d’autres établissements ont mis leurs employés au chômage.

Connu par les Français pour son engagement auprès des restaurateurs en difficulté – qu’il aide notamment dans Cauchemar en cuisine (M6) -, Philippe Etchebest ne se serait simplement pas vu “rester impassible” face à ces établissements qui mettent la clé sous la porte. “Je ne peux décemment pas jouer les sauveurs de restaurants à la télévision et être absent lorsque le cauchemar est national. Si je n’avais pas pris la parole, mon discours télévisé aurait été complètement faussé“, a-t-il estimé.

Également de passage sur les ondes d’Europe 1 vendredi, Philippe Etchebest a une fois de plus appelé le gouvernement à une réouverture logique des restaurants. “Il faut rouvrir dans de meilleures conditions pour ne plus refermé”, a-t-il plaidé. La réouverture des terrasses est désormais de plus en plus pressante. Elle pourrait intervenir mi-mai.