Philippe Etchebest : Rares confidences sur son fils adoptif Oscar-Louis

0
106

Philippe Etchebest est aujourd’hui l’un des animateurs les plus appréciés de la télévision française. Son charisme et sa répartie fulgurante sont les traits les plus marquants de son personnage, que le cuisinier se plaît à dévoiler dans ses nombreuses émissions culinaires, mais aussi parfois dans les interviews. Mais même s’il est très présent sur nos petits écrans, le chef tient à conserver une part de mystère sur sa vie privée.

À lire aussi

Lundi 11 novembre 2019, au cours de l’émission Objectif Top Chef, Philippe Etchebest a fait la connaissance du jeune Théo et de ses parents. Ces derniers n’ont pas hésité à se confier sur l’adoption de Théo à Haïti, ce qui n’a pas manqué d’émouvoir le cuisinier, qui a lui-même fini par se laisser aller à quelques petites confidences : “Moi aussi j’ai adopté un petit garçon, vous voyez… Il avait 15 mois“, déclare-t-il la gorge nouée par l’émotion.

Surpris par cette soudaine confession, le papa du candidat réagit timidement : “C’est génial !“, lance-t-il. Remarque à laquelle Philippe Etchebest répond sans la moindre hésitation : “Ah oui je confirme ! C’est dur, c’est compliqué, mais c’est une belle aventure. Pour nous c’était long, entre l’agrément jusqu’à la fin, ça a duré cinq ans. Cinq ans !

Ces confidences, non prévues au programme, n’ont pas manqué de toucher le jeune candidat et ses parents, attablés autour de Philippe Etchebest : “C’est touchant, c’est troublant de savoir qu’il sait ce qu’on a vécu puisqu’il l’a vécu lui-même. Donc là, c’est vrai, c’est quelqu’un que j’appréciais, mais que j’apprécie encore plus“, déclare le papa, les larmes aux yeux.

Aujourd’hui, le fils de Philippe Etchebest, prénommé Oscar-Louis, a 15 ans. Très discret sur sa vie privée, le cuisinier a mis plus de dix ans à révéler que son fils avait en réalité été adopté. C’est donc avec beaucoup de retenue qu’il conclut en voix off, à la fin de la séquence : “Normalement, je suis assez pudique sur ce sujet. Je n’ai pas vraiment pour habitude d’en parler. Mais j’avoue, de les voir ces trois-là, ça touche une corde sensible chez moi, difficile de ne pas être ému.

Perrine Némard