Pholien (Koh-Lanta) éliminé : “Ahmad a choisi la facilité”

0
227

Pholien a été éliminé lors du dernier Conseil de Koh-Lanta. Une décision qui a de quoi choquer, car le jeune homme avait toutes les qualités, physiques et mentales, pour aller plus loin. Déçu, il s’est confié à Purepeople.com. Il est notamment revenu sur l’énorme règlement de comptes qu’il y a eu sur le camp réunifié.

À lire aussi

Avez-vous été surpris de votre élimination ?
Oui, j’ai été surpris, même si je me savais en danger. Je pense avoir montré trop de force sur ce début de Koh-Lanta, mais c’est ma philosophie : pour moi, il faut montrer ce que l’on vaut et donner à chaque fois le meilleur de soi-même et dans n’importe quelle situation. Alors oui, c’était une surprise, mais c’est la dure loi de Koh-Lanta. L’émission ne serait pas si intense si tout le monde allait au bout.

Comment auriez-vous pu éviter ces votes contre vous ?
Je suis réputé pour être une grande gueule et pour dire tout ce que je pense. Avant de partir, mes proches m’avaient dit de bien réfléchir avant de donner mon avis. Mais au final, j’ai été comme anesthésié par la journée précédant le Conseil. C’est comme si un train fonçait sur moi et que je ne pouvais plus parler. J’ai eu du mal à aller voir les autres, ce qui ne me ressemble pas, car comme je le dis souvent, je préfère vivre debout que de mourir assis. J’aurais dû gueuler un bon coup pour réveiller les autres qui étaient peut-être eux aussi un peu anesthésiés, afin de leur dire que j’avais ma place dans l’aventure.

Que s’est-il passé concernant l’élimination de Delphine ?
Ahmad nous avait dit qu’il n’irait pas à la Boule noire, que c’était hors de question pour lui. On savait donc qu’il allait éventuellement mettre le nom d’un ex-Rouge. Je préférais que ce soit un autre que moi et, en l’occurrence, l’aventurier avec qui j’avais le moins d’affinités sur le camp, c’était Delphine. Donc c’est clair que j’ai donné son nom. Après, lors de la Réunification, on m’a reproché de ne pas avoir soutenu Ahmad lorsqu’il a annoncé à Delphine qu’elle était éliminée. Ahmad est un stratège, il sait qu’il ira peut-être loin grâce à cela, alors il faut qu’il assume ses actes. À sa place, j’aurais été à la Boule noire, j’aurais pris le risque de faire le défi. Il aurait pu sortir de tout ça comme un héros, il aurait pu ne pas mettre les Rouges dans la mouise et nous souder encore plus. Il a décidé de ne pas le faire, il faut assumer. Pour moi, il a choisi la facilité.

Vous avez déclaré avoir regretté votre alliance de cinq sur le camp Rouge, pourquoi ?
Je la regrette parce qu’au final, on a parlé d’alliance alors que tout le monde n’était pas forcément au courant qu’il en faisait partie. Je m’explique, Éric et moi, nous nous savions en danger par rapport à Delphine Charlotte et Ahmad qui étaient très soudés dès le début du jeu. Donc pour sauver notre peau et tenter d’aller plus loin, on s’est dit qu’on pouvait discuter avec eux, être à l’écoute des stratégies… et, au final, on nous a mis devant le fait accompli. C’était soit l’alliance, soit on pouvait sauter. Je n’ai jamais voulu faire de stratégie comme ça, dès le début. Je voulais avancer le plus solidement possible sans tout ça. Après, ça a permis à Ahmad d’avancer et c’est tant mieux pour lui. On ne peut pas lui en vouloir.

Qu’est-ce qui a été le plus dur dans Koh-Lanta ?
L’enfer, c’est les autres. Vivre 24h/24h avec gens qu’on ne connaît pas qui ne sont pas forcément sincères. Ça fait un savoureux mélange d’émotions qui fait que ça fatigue énormément. Le plus dur, c’est ça, tout cet aspect émotionnel… De faire confiance à quelqu’un alors qu’en fait, on n’a aucune certitude sur ses intentions.

Contenu exclusif pour ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.