Connect with us

PHOTOS. Obsèques de Philippe Gildas : Bruno Solo, Antoine de Caunes, José Garcia… tous lui ont rendu un dernier hommage

Pure People

PHOTOS. Obsèques de Philippe Gildas : Bruno Solo, Antoine de Caunes, José Garcia… tous lui ont rendu un dernier hommage

Lundi 5 novembre, les proches et amis de Philippe Gildas se sont rendus au cimetière du Père-Lachaise pour rendre un dernier hommage au présentateur mort à l’âge de 82 ans des suites d’un cancer.

Un dernier adieu. Lundi 5 novembre, les proches et amis de Philippe Gildas se sont rendus au crématorium du cimetière du Père-Lachaise à Paris afin de rendre un dernier hommage au présentateur. Disparu à l’âge de 82 ans dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 octobre des suites d’un cancer, il laisse derrière lui son épouse, Maryse Gildas, ainsi que ses trois fils nés d’une première noce, Hervé, Christophe et Gildas. Mais Philippe Gildas, de son vrai nom, Philippe Leprêtre, laisse notamment derrière lui de nombreux amis, comme Antoine de Caunes et Michel Drucker.

Ils étaient d’ailleurs nombreux à venir lui rendre un dernier hommage lors de ses obsèques. José Garcia, Bruno Solo, Raphaël Mezrahi, avaient fait le déplacement, tout comme de nombreuses personnalités de la télévision et de la radio. On a pu ainsi apercevoir Patrick Poivre d’Arvor, Maxime Saada, Ariane Massenet, le journaliste Charles Biétry, Sophie Garel, Olivier  Benkemoun, Jean-Pierre Elkabbach ou encore Christian Morin.

“Les derniers jours il riait encore”

Présentateur historique de l’émission Nulle part ailleurs diffusée sur Canal +, Philippe Gildas a vu défiler sur son plateau de nombreux humoristes, jamais à court d’idée pour créer des sketchs avec fou rire assuré à la clé. Le journaliste était par ailleurs très bien connu pour son rire, caractéristique dont ses proches garderont assurément de lui. “Quand on allait le voir les derniers jours il riait, il se marrait encore”, rapportait Bruno Gaccio dans l’émission C à vous quelques jours après sa disparition. Un sourire et un rire qui selon ses amis était plus bénéfique pour eux que pour lui-même. “Il y a encore quelques jours, on allait chercher son sourire tellement on avait besoin, nous, de voir le sourire de Philippe, qui nous a fait si souvent tellement de bien”, ajoute Pierre Lescure.

More in Pure People

To Top