Pierre Arditi ex-accro au jeu et endetté : “J’ai mis dix ans à rembourser”

0
152

Dans une nouvelle interview accordée au magazine Gala du 7 novembre 2019, Pierre Arditi s’est laissé aller à quelques confidences sur son addiction au jeu. Un vice dont il a réussi à se libérer après avoir connu quelques mésaventures, notamment avec son ex-femme Florence Giorgetti et leur fils Frédéric (né en 1969).

À lire aussi

Tout a commencé au début de sa carrière de comédien, après qu’il a rejoint des copains dans un cercle, à Opéra : “La première fois, j’ai gagné, j’y suis retourné seul et la chance à vite tourné. J’ai commencé à inventer des excuses bidon pour ne plus aller travailler et retourner jouer en espérant me refaire. J’inventais des trucs pour emprunter, j’imitais des signatures“, s’est-il souvenu.

Finalement, l’acteur du Sang de la vigne (France 3) a eu une prise de conscience assez douloureuse : “Un soir, j’ai perdu l’argent des vacances. Mon épouse et mon fils [Florence Giorgetti et Frédéric, NDLR] m’attendaient pour partir le matin même. En quittant le cercle, il me restait cinquante balles (…). Entre 5 heures et 7 heures du matin, j’ai passé des coups de fil pour récupérer cet argent. J’ai une dernière fois menti. On a pensé que je me droguais (…). Défiguré, défait, croulant. Je me suis dit mon pote, il y a deux écoles : tu te tires une balle, ou tu arrêtes tout et tu rembourses. J’ai mis dix ans à le faire.”

Après avoir divorcé de Florence Giorgetti en 1978, Pierre Arditi s’est remarié avec la comédienne Evelyne Bouix en 2010, après 25 ans de vie commune. Un deuxième mariage lors duquel il a été un véritable père pour Salomé Lelouch, la fille du cinéaste Claude Lelouch . Aujourd’hui, il est un grand père gaga pour la fille de celle-ci, Gabrielle : “Si elle veut un oeuf à la coque à 4 heures du matin, elle l’aura“, a-t-il tendrement confié à nos confrères.