Pierre Ménès dévoile son énorme salaire : “On va dire que c’est beaucoup”

0
66

Connu pour son côté très rentre-dedans, Pierre Ménès est une figure du journalisme sportif depuis plusieurs années déjà. Spécialisé dans le football, le journaliste a connu de nombreux moments difficiles, autant sur le plan professionnel que personnel.

À lire aussi

Invité dans l’émission L’Instant de Luxe, sur Non Stop People, Pierre Ménès a révélé une bonne fois pour toutes le montant de son salaire chez Canal+. Pourtant, voyant arriver la question sur l’argent, il a immédiatement froncé les sourcils avant de rappeler : “J’en ai parlé il y a très longtemps et surtout, à la suite de ça, et c’est pour ça que je n’en parlerai plus, c’est surtout le torrent de connerie qui a été écrit derrière. On m’a prêté des contrats, mais faramineux. Si j’avais touché l’argent que certains m’ont prêté, cela ferait longtemps que je travaillerais plus !”

Poussé par Jordan De Luxe, il a tout de même fini par craquer, “Avec les impôts ou sans les impôts ?“, demande-t-il avant de lancer : “Mon salaire, en CDI et sans les impôts, c’est dans les 11 000 euros par mois sur Canal.” Préoccupé par le souvenir de ses premières révélations lointaines, Pierre Ménès prévoit déjà les réactions extérieures : “Tu vas voir que tout le monde va reprendre ça et va dire que c’est beaucoup pour parler de foot…

En 2016, le journaliste s’était retiré de la vie médiatique pendant plusieurs mois afin de subir une opération compliquée. Atteint de la maladie de Nash, il a reçu une double greffe du foie et du rein. Passé tout près de la mort, Pierre Ménès a parlé de “renaissance” à plusieurs reprises sur ses différents réseaux sociaux. Dans son livre Deuxième mi-temps, publié le 29 mars 2017, aux éditions Kero, il raconte son long calvaire médical. Depuis, le consultant de 56 ans a repris son poste au sein du Canal Football Club et continue de houspiller ses collègues avec ses fameux commentaires piquants.

Il est même devenu grand-père depuis l’accouchement de sa fille Anne en octobre 2018.

Perrine Némard