Pierre Ménès : Son retour à l’antenne, ses gestes déplacés… Il brise le silence après le scandale

0
132

Fin mars 2021, Pierre Ménès s’est retrouvé dans la tourmente. Dans son documentaire Je suis une journaliste, je ne suis pas une salope Marie Portolano a dénoncé des faits de sexisme et d’agressions sexuelles dans le milieu du journalisme sportif. Elle-même a été victime de Pierre Ménès, comme d’autres femmes. Depuis le scandale, l’acolyte d’Hervé Mathoux a été écarté du Canal Football Club et n’est pour l’heure pas réapparu à l’antenne. Deux mois plus tard, lors d’une interview accordée à Top Santé TV, il se livre.

C’est depuis sa résidence de La Baule, bien loin du tumulte des réseaux sociaux et des feux des projecteurs, que Pierre Ménès donne de ses nouvelles et revient notamment sur l’affaire. “Je reconnais mes erreurs, mais je ne m’accable pas. Je sais quelle est ma nature profonde. D’ailleurs, depuis le début de tout ça, je croise beaucoup de personnes dans la rue et il n’y en a pas une qui m’a insulté“, confie l’amoureux de Mélissa Acosta qui se considère “trop tactile, trop affectueux“.

Je n’ai pas envie de donner l’image d’un Pierrot vidé de sa substance

Toutefois, l’affaire est loin d’être derrière lui. En effet, Pierre Ménès n’a toujours pas repris les chemins des studios de Canal+. “Ça a peut-être arrangé la direction de Canal, je ne dis pas le contraire, mais c’est moi qui ai pris l’initiative de ne pas revenir“, assure-t-il. Et le retour à l’antenne, ce n’est pas pour bientôt… “Là, au moment où l’on se parle, j’en suis incapable, lance-t-il. “Je n’ai pas envie de donner au spectateur l’image d’un Pierrot vidé de sa substance, de son énergie, de son enthousiasme.” Pas d’analyse de Pierre Ménès sur les performances des Bleus à l’Euro 2020 en juin prochain. Mais peut-être que l’expert foot s’exprimera sur les réseaux sociaux…

Rappelons qu’en août 2016, le journaliste de 57 ans avait soulevé la jupe de Marie Portolano avant de lui empoigner les fesses hors antenne mais face à un public bien présent sur le plateau du Canal Football Club. En 2011, il avait embrassé de force une autre collègue, Isabelle Moreau. Enfin, dans Touche pas à mon sport en 2016, c’est Francesca Antoniotti qui a été contrainte à un baiser. Des faits graves sur lesquels Pierre Ménès s’est vaguement exprimé, indiquant ne pas comprendre pourquoi ses camarades se sont senties humiliées. Puis, mesurant la gravité de ses gestes et paroles, il avait présenté ses plus plates excuses.