Pierre Ménès violemment critiqué chez Estelle Denis : “Quoi que je dise, j’ai tort”

0
37

Malgré les coups durs, qui a été viré de Canal+ après des accusations d’harcèlement, a expliqué que son passage dans l’émission a été une épreuve. Face à Jordan de Luxe, mardi 12 octobre 2021, le quinquagénaire a déclaré que sa venue n’a pas été vue d’un bon oeil par l’équipe de son amie. “Je pense que c’est plutôt l’agressivité de ses chroniqueurs qui a fait ça. Thierry Moreau, notamment. Ils y sont allés très fort. Ça m’a beaucoup blessé. Je ne m’attendais pas à ça. Je vais dans une émission d’Estelle, je ne m’attends pas à de la bienveillance, hein, mais je m’attendais à une forme d’équité, qu’il n’y a pas eu”, a-t-il fait savoir au jeune journaliste qui officie sur Télé Star.

Chez Estelle Denis, le chroniqueur de 58 ans s’est épanché sur sa participation au documentaire de Marie Portolano, Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, et s’est excusé. “Je m’excuse auprès de Francesca (Antoniotti), quand j’ai revu la scène du baiser, ça m’a choqué”, a-t-il indiqué dans Estelle à Midi.

Des propos qui n’ont pas suffi aux membres de l’équipe, qui ont pris Pierre Ménès à parti. Mais ce dernier ne s’est pas laissé faire : “Je me suis défendu, je me suis même fâché à un moment. Mais il faut que j’arrive à comprendre que dans cette histoire, quoi que je fasse, que je dise ou ne dise pas : j’ai tort. Mais ce n’est pas facile à admettre. Alors qu’au fond de toi tu penses que, évidemment, tu as merdé sur certains points, mais que ça ne mérite en aucun cas le déferlement de haine qu’il y a.” Celui qui officiait dans Canal Football Club vient de lancer sa plateforme numérique, Pierrot Football Club, sur laquelle on retrouvera des reportages, interviews et talk-show autour de l’univers footballistique.