Pierre Ménès viré de Canal+ : l’énorme somme touchée pour son départ !

0
13

L’histoire d’amour entre documentaire de Marie Portolano Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste. L’experte en sport mettait en relief le comportement sexiste de certains camarades masculins à l’instar de Pierre Ménès. Après un retrait de l’antenne qu’il croyait provisoire, le journaliste de 58 ans a été définitivement poussé vers la sortie. Il quitte Canal+ avec des regrets certainement, des souvenirs plein la tête… et un joli chèque !

En juillet dernier, L’Équipe révélait que les deux parties avaient “finalement trouvé un accord financier” sans toutefois qu’aucun détail ne fuite. Ce mercredi 22 septembre 2021, nos confrères avancent la folle somme que Pierre Ménès aurait touchée pour son départ : 500 000 euros ! Un demi-million d’euros pour l’ex-star du Canal Football Club, entré à Canal+ en 2009, payé d’abord en honoraires avant de signer un CDI en 2017 après sa greffe du foie et du rein obtenue grâce à un don d’organe. C’est la moitié de ce qu’aurait réclamé Pierre Ménès en off. “À moins d’un million d’euros, je ne pars pas“, aurait-il lâché.

Cette somme de 500 000 euros a été avancée par L’Équipe mais jamais confirmée par les deux parties. “Vu ce qu’ils m’ont payé, c’est qu’ils n’avaient rien à me reprocher“, a toutefois déclaré Pierre Ménès au journal sportif. Et il a raison : l’enquête interne n’a rien donné. Aussi, aucune plainte n’a été déposée contre lui après la diffusion du documentaire, information confirmée par le parquet de Nanterre.

Rappelons que les gestes déplacés du journaliste s’étaient multipliés. En août 2016, il avait soulevé la jupe de sa camarade Marie Portolano avant de lui empoigner les fesses hors antenne mais face au public sur le plateau du Canal Football Club. En 2011, il avait embrassé de force Isabelle Moreau avant de réitérer cinq ans plus tard sur le plateau de Touche pas à mon sport avec Francesca Antoniotti. Dans un premier temps, Pierre Ménès avait indiqué ne pas comprendre l’humiliation de ses collègues. Puis, prenant conscience de la gravité de ses actes, il avait présenté ses excuses.