Plus belle la vie, c’est fini : la série s’arrête après 17 ans, la raison dévoilée

0
112

De jolis scores qui ont donné espoir aux producteurs. Surtout qu’à son lancement en août 2004, Plus belle la vie ne décollait pas. Ce n’est que six mois plus tard, après des ajustements de scénario, que la série s’est envolée. Durant plusieurs années, France 3 a pu compter sur le feuilleton qui racontait les aventures des différents personnages du Mistral, un quartier imaginaire de la ville de Marseille. Jusqu’à 2017, Plus belle la vie contribuait à hauteur de 1,1 point à l’audience globale de la chaîne. Un chiffre qui s’élève aujourd’hui à 0,2.

Plus belle la vie : Un coût trop élevé pour des audiences en nette baisse

Au fil des saisons, les téléspectateurs ont perdu de l’intérêt pour les intrigues de la série, pourtant toujours pensées en rapport avec l’actualité. Entre 2016 et 2017, ils étaient 4,5 millions en moyenne à suivre la série, soit déjà un million de moins qu’auparavant. Un chiffre qui n’a cessé de baisser depuis, passant de 3,4 millions de fidèles en 2019/2020 puis 3,1 millions pour la saison 2020/2021, marquée par le départ de Fabienne Carat qui incarnait le personnage historique de Samia Nassri. Aujourd’hui, les fidèles ne sont plus “que” 2,5 millions à dîner devant Plus belle la vie, ce qui représente 10% d’audience.

Une baisse considérable qui s’explique par l’arrivée de plusieurs programmes concurrents. “Plus belle la vie est en train de mourir d’être le dernier feuilleton du PAF au niveau des audiences après Un si grand soleil, Demain nous appartient et Ici tout commence, constate un acteur des médias auprès du Figaro. Le plus vieux des feuilletons quotidiens a du mal à se renouveler et le public s’en détourne. Dans ces conditions, a-t-il encore sa place sur la grille de France 3 ?La chaîne, qui débourse un peu plus de 30 millions par an pour produire le feuilleton, a pris sa décision.