Plus belle la vie – Théo Curin amputé des bras et des jambes : la maladie qui a tout bouleversé

0
70

Après Adriana Karembeu, une autre personnalité a rejoint le casting de la série à succès Théo Curin a été recruté et apparaîtra jusqu’en février. A cette occasion, le champion de natation a accordé une interview à Télé 7 Jours (édition du 3 janvier 2022) afin de se confier sur son nouveau rôle.

Après avoir fait une apparition dans Vestiaires (France 2), Théo Curin a été contacté pour intégrer une intrigue de Plus belle la vie. Il incarne Hugo Castel, un jeune homme de 17 ans dont les parents veulent racheter l’hôtel Le Céleste. “Le rôle a été écrit pour moi, avec moi, en tenant compte de mes attentes. Personne ne pouvait mieux l’incarner“, a-t-il confié. L’équipe a souhaité intégrer son handicap au scénario. Rappelons qu’à la suite d’une méningite bactérienne, durant laquelle il a eu une nécrose des bras et des jambes, il a été amputé des quatre membres. Une histoire qui est racontée dans la fiction. “On se demandait quelle dinguerie on allait inventer pour expliquer mon handicap. Finalement on s’était dit qu’il était plus simple et crédible de coller à la réalité. Néanmoins, maladie et handicap sont des éléments très vite évacués. Ils servent seulement à poser le personnage. Celui-ci évolue ensuite dans la série comme n’importe quel autre“, a-t-il précisé. Il sera aussi prochainement dans Handi Gang, un téléfilm pour TF1 avec Alessandra Sublet et Lola Dewaere.

Un homme plein de surprises

Grâce à l’acting, Théo Curin rajoute une nouvelle corde à son arc. C’est tout d’abord avec la natation que le jeune homme de 21 ans a fait ses preuves. Tout a commencé après sa rencontre avec l’athlète Philippe Croizon. C’est lui qui lui parle d’évoluer dans les bassins, un conseil qu’il a suivi et il a excellé dans cette discipline. Grâce à ses entraînements intensifs, le sportif qui a quitté sa Lorraine natale il y a huit ans pour s’entraîner à Vichy a été médaillé de bronze aux Championnats du monde de Londres en 2019. Il a aussi eu la chance de participer aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016. Et en novembre 2021 il a réussi la traversée à la nage du lac Titicaca, soit 122 km en onze jours entre la Bolivie et le Pérou. “La natation a été pour moi un outil de résilience. Sans elle, je ne me serais pas dépassé. Cela m’a permis de rebondir après la maladie. J’en ai marre que les gens se refusent d’être eux-mêmes, pour appartenir à la norme. Ca m’énerve. On est tous différents. On ne trouvera jamais l’être parfait. Il faut être fier de sa différence“, confiait celui qui partage la vie d’Eugénie Vincent à France 3 en 2019.

La même année, il a été choisi pour être l’égérie du groupe L’Oréal. Ainsi, il s’est mis dans la peau d’un mannequin, “un autre outil pour mettre en valeur [son] corps, l’accepter malgré [ses] cicatrices“.