Plus belle la vie : Théo et Coralie en couple et inspirés par les Macron ?

0
128

Depuis quelques mois maintenant, la romance entre Théo Bommel (Jules Fabre) et sa belle-mère Coralie Blain (Coralie Audret) passionne les fans de Plus belle la vie. Et pour cause, leur différence d’âge de tout juste vingt ans ne manque pas de faire jaser. Dans les colonnes de Télé Star, les interprètes de ses personnages ont été interrogés à ce sujet, l’occasion d’apprendre qu’ils soutiennent à 100% cette intrigue sulfureuse. “Ce couple est dans l’air du temps. Les auteurs ont mûrement réfléchi à cette histoire, imaginée dès l’arrivée de la famille Bommel dans la série. Il fallait la construire tout doucement, car elle est très inattendue“, a déclaré Coralie Audret.

À lire aussi

Même son de cloche du côté de son partenaire de 23 ans, qui a tout de même constaté quelques critiques de la part des téléspectateurs. “Au début, certaines réactions ont été excessives. Je comprends le besoin de s’adapter… Maintenant, il n’y a que du positif“, assure-t-il. Quoi qu’il en soit, l’objectif pour lui en incarnant un étudiant amoureux d’une femme plus âgée est de “faire évoluer les mentalités” puisqu’il s’agit encore là d’un “schéma moins souvent représenté“. Chose que Jules Fabre a bien du mal à accepter comme il le révèle en faisant référence à un couple très célèbre. “Il n’y a rien de choquant dans la différence d’âge ! À ce sujet, je ne comprends pas pourquoi on parle autant d’Emmanuel et Brigitte Macron.

Il est vrai que les vingt-quatre ans de différence entre les époux présidentiels ont suscité de nombreuses réactions, et ce même bien avant l’arrivée au pouvoir du chef de l’État. Malgré tout, pas question pour eux de laisser certains détracteurs entacher leur histoire. D’ailleurs, lors d’un entretien accordé à ELLE, Brigitte Macron a laissé entendre qu’elle n’avait aucun regret. “On a brisé des choses forcément. Je sais que j’ai fait du mal à mes enfants, et c’est la chose que je me reproche le plus. Mais je ne pouvais pas ne pas le faire. Il y a des moments dans votre vie où vous faites des choix vitaux. Et pour moi, ça l’a été. Donc, les vingt ans d’écart, ce qui a pu être dit… c’est tellement rien.”