PNL : Les dessous du clip de “Au DD” et son coût faramineux

0
232

La banlieue influence Paris, Paris influence le monde. C’est ce qu’il faut retenir du dernier clip de PNL, Au DD, magistralement tourné sur la tour Eiffel. Encore un immense succès pour le duo formé par Tarik et Nabil Andrieu, originaires des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, qui se démarque depuis des années par leur communication hors-norme. Pas d’interview, aucun featuring et des publicités démesurées : QLF ne se mélange pas, et ça leur réussit. Grâce aux profits tirés de leur ancienne activité de dealeurs, Ademo et N.O.S ont créé leur propre label, en toute indépendance.

À lire aussi

Seul contrat signé : celui avec Believe, qui s’occupe uniquement de distribuer leurs disques. “Sur chaque exemplaire vendu, le groupe touche au moins 70%, contre 20% pour un artiste produit par une maison de disque“, estime un “patron de label” dans Le Parisien. Des revenus que PNL a investis dans la com, en décorant des bus à deux étages avec la pochette de leur nouvel album sorti vendredi 5 avril 2019, Deux Frères, ou en passant un accord avec Uber, déployant des voitures décorées des mêmes visuels. Des courses gratuites, où le chauffeur passe évidemment l’album. Mais N.O.S et Ademo investissent surtout dans ce qui les a rendus célèbres : leurs clips. On se rappelle tous À l’ammoniaque, tourné en Afrique du Sud, Oh lala en Islande ou encore Le Monde ou rien, dans la cité de La Scampia, à Naples.

Le monde ou rien, encore et toujours

Cette fois, PNL frappe encore plus fort avec Au DD, tourné au sommet de la tour Eiffel. Notons l’audace d’Ademo, qui commence par cette punchline : “Bats les couilles de l’Himalaya, bats les couilles, j’vise plus le sommet. Le monde ou rien, encore et toujours.” Un clip extrêmement coûteux, financé en partie par le CNC, avec “80 000 euros, soit 30% du budget du clip“, estime Le Parisien, qui chiffre le coût total de la vidéo à 250 000 euros.

Avec Deux Frères, PNL, qui a déjà largement conquis la France, veut conquérir le monde. Ils auraient d’ailleurs refusé un featuring avec Drake, qui voulait remixer À l’ammoniaque. Ce nouvel album, assurément plus mélancolique, parfois trop, se destine à un succès international. Au DD s’est déjà retrouvé dans le top 30 Spotify des sons les plus écoutés au monde, deux jours après sa sortie. PNL était même en tête d’affiche du festival Coachella en 2017, mais n’avait pu y participer à cause du passage en prison d’Ademo, qui a été interdit de séjour aux États-Unis. Avec Deux Frères, ils entrent une seconde fois dans la légende.