Pourra-t-on bientôt guérir du Sida ?

0
61

Des chercheurs de l’Institut Pasteur sont parvenus à mieux comprendre le fonctionnement de l’infection au VIH et envisagent désormais des pistes pour un traitement définitif. La recherche progresse !

En France, environ 150 000 personnes vivent au quotidien avec le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Parmi elles, 30 000 à 40 000 l’ignorent.

Les traitements actuels contre le VIH doivent être pris à vie. En effet, les antirétroviraux (c’est-à-dire le traitement qui sert à « bloquer » la progression du virus) ne permettent pas d’éliminer le VIH : celui-ci reste toujours présent dans des « réservoirs », les lymphocytes T CD4 qui appartiennent au système immunitaire.

Mais le VIH n’infecte pas tous les lymphocytes T CD4 et, jusqu’à présent, les chercheurs ne savaient pas pourquoi.

Bonne nouvelle : des chercheurs de l’Institut Pasteur sont parvenus à identifier les caractéristiques des lymphocytes T CD4 qui se font préférentiellement infecter par le virus. Concrètement, les scientifiques ont découvert que le VIH s’installait en priorité dans les cellules qui présentent une forte activité métabolique, donc une production d’énergie importante.

« Un pas important vers la considération d’une rémission possible »

« Pour se multiplier, le virus détourne l’énergie et les produits fournis à la cellule » précisent les chercheurs. Qui ajoutent : « ce besoin du virus constitue une faiblesse qui pourrait être exploitée pour s’attaquer aux cellules infectées ».

Justement : grâce à cette découverte majeure, les scientifiques sont parvenus à détruire certaines cellules infectées, à l’aide d’inhibiteurs de l’activité métabolique. « Ces travaux représentent un pas important vers la considération d’une rémission possible grâce à l’élimination des cellules réservoirs. La prochaine étape de recherche consistera à évaluer le potentiel de ces inhibiteurs métaboliques in vivo » précisent les chercheurs, qui ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Cell Metabolism.

Source : communiqué de presse Institut Pasteur.

À lire aussi :

80 ados meurent chaque jour du Sida

Les experts s’inquiètent d’une recrudescence de l’épidémie de sida

Prévention du sida chez les jeunes : encore du travail !