Que devient Lady Sweety, qui chantait avec M. Pokora sur “Elle me contrôle” ?

0
49

Peggy Nasso, alias Lady Sweety, a entamé sa carrière dans la musique à la fin des années 1990. La chanteuse, originaire de Guadeloupe, a collaboré avec Magic System, Leslie, Passi ou encore M. Pokora sur le tube Elle me contrôle, élue chanson francophone de l’année aux NRJ Music Awards en 2006. Si elle a fait plusieurs tentatives dans l’industrie musicale, elle a depuis rejoint un autre milieu : celui de la mode.

À lire aussi

Lady Sweety, qui a partagé sa jeunesse entre la Guadeloupe, Paris puis Londres, a sorti deux albums. Tes valeurs, paru en 2002, puis Lady Sweety en 2007. Sur ce disque, elle avait retrouvé M. Pokora pour la chanson Girls. Par la suite, elle a multiplié les titres seule ou en duo, notamment sur des compilations (Tropiques Dancefloor, Hold Up Saison 2, Bush Reggae…) jusqu’en 2013. La jeune femme, spécialiste du genre reggae dancehall, est aussi revenue brièvement en 2014 pour le single Parle-moi, enregistré pour lever des fonds en faveur d’une association soutenant les femmes victimes de violences en Guadeloupe et pour permettre la création d’une Maison de la Femme. Un titre produit par Réseau M Gwadloup.

Ces dernières années, Lady Sweety a mis la musique en pause au profit de la mode. Depuis 2011, elle est devenue créatrice, un métier qui l’occupe à plein temps, en Guadeloupe. “Cela a commencé par les meubles. Je faisais des meubles en carton qui me prenaient énormément de temps (…) et avec les chutes de carton, qui avaient des formes rigolotes, j’en ai fait des boucles d’oreilles. Je suis sortie avec et j’ai des copines qui m’ont dit : ‘C’est génial ! J’aurais bien aimé que tu m’en fasses une.’ (…) Et j’en suis arrivée là“, racontait-elle à Alizés TV en 2016. La créatrice a depuis lancé sa marque FeTaKaz. Si elle fait des vêtements et des accessoires, elle propose aussi des masques de protection contre le coronavirus. En juillet 2020, la fière maman d’une petite fille révélait avoir reçu une autorisation officielle pour vendre des masques de catégorie 1 et 2 homologués contre le virus.