“Quel abruti !”, “Un taré !” : Cyril Hanouna explose de colère contre Gilles Verdez dans TPMP

0
46

Tout peut basculer en l’espace d’une poignée de minutes. Touche pas à mon poste ce mercredi 30 mars. Alors que l’équipe évoquait la mise en examen d’un agriculteur de Longré ayant tué un des quatre cambrioleurs qui tentaient de pénétrer chez lui en présence de sa fille de trois ans, Gilles Verdez a confirmé qu’aux yeux de la législation en vigueur, une condamnation lourde pouvait être prononcée à l’encontre du tireur.

Le compagnon de Fatou a ensuite fait part de son avis selon lequel condamner le père de famille était tout à fait normal après son geste, même si ce dernier a peut-être simplement voulu se défendre et protéger son enfant. Ce qu’il ne savait alors pas, c’est que cette prise de parole affirmée allait se retourner contre lui. Cyril Hanouna, lui-même papa de Bianca, 11 ans et Lino, 9 ans, est tout bonnement sorti de ses gonds en écoutant le discours de Gilles Verdez : “Arrête un peu ! T’es devenu fou ! Mais quel abruti ! Quel abruti, je te jure. Arrête ! Arrête, t’es un abruti ! Arrête de dire des conneries ! Tu délires complètement.

Ce que l’animateur de TPMP n’a pas saisi, c’est que Gilles Verdez, qu’il a qualifié de “taré”, ne se mette pas à la place de l’agriculteur mis en examen, père d’une petite fille de trois ans, et qu’il ne fasse preuve d’aucune compassion à son égard. Cyril Hanouna n’était pas le seul à le penser. Matthieu Delormeau s’en est également pris à Gilles Verdez, avec qui il s’était déjà aussi accroché la veille : “Ce qui est très grave dans ce que tu dis, c’est qu’il était avec ses enfants donc ça veut dire que toi Gilles, tu n’aurais pas défendu ta fille de 3 ans face à des malfaiteurs qui rentrent chez toi ? T’aurais fait quoi ? T’aurais pris le téléphone ‘Ne quittez-pas, nous demandons la police’ ? Qu’est ce que t’aurais fait Gilles ? T’aurais pris le risque que ta fille de 3 ans puisse se faire tuer ? Mais tu es un monstre !

Géraldine Maillet en a aussi rajouté une couche : “T’es délirant ou alors t’es saoul, je ne sais pas, mais il y a un vrai problème Gilles. A 2 heures du matin, quand il y a des cambrioleurs qui rentrent chez toi alors qu’il y a ta fille de 3 ans qui est en train de dormir, tu vas dire aux quatre gars ‘Attendez deux secondes, on va s’installer dans le salon. Vous venez pourquoi exactement ? […] Est-ce que vous allez nous bâillonner ?” Malgré toutes ces oppositions, Gilles Verdez a reçu le soutien de Guillaume Genton, plutôt d’accord avec les arguments de son collègue : “Ce n’est pas une raison pour les tuer“. Malgré cela, Gilles Verdez a dû se sentir bien seul. Lui qui, la veille, était encensé par son patron et désigné comme l’un des meilleurs chroniqueurs de l’émission, a eu droit à son procès.