Quelle équipe arabe brillera au Qatar ?

0
746

À peine fini, et déjà cela recommence. Alors que l’équipe de France vient enfin de célébrer comme il se doit son titre de champion du Monde avec son public, après sa première victoire depuis son titre mondial, toutes les autres équipes ont déjà les yeux et le cœur tournés vers le Qatar et 2022, où elles essaieront de reprendre la Coupe du Monde aux tricolores.
Mais si les nations européennes, sud-américaines et africaines auront de quoi patienter d’ici là avec leur compétition continentale, les pays arabes seront beaucoup plus impatients que les autres, car pour la première fois de l’histoire, un événement sportif d’une telle envergure sera organisé dans le monde arabe. Mais si ceci est déjà une victoire en soi, encore faudra-t-il, à la manière des Russes cette année à domicile, qu’une équipe arabe réalise un beau parcours au Mondial pour faire de ce tournoi une réussite totale pour toute la région.

Un mondial russe décevant
En effet, cette année, le bilan a été plus que maigre pour les pays arabes puisqu’aucun n’a réussi à se sortir de la phase de poules. Que ce soit l’Arabie Saoudite et l’Égypte, qui étaient pourtant dans le même groupe abordable avec la Russie et l’Uruguay, ou l’Iran et le Maroc, qui étaient aussi ensemble mais dans un groupe plus compliqué avec l’Espagne et le Portugal, ou la Tunisie qui n’a rien pu faire face à la Belgique et l’Angleterre, deux futurs demi-finalistes, il y eut peu de raison de se réjouir pour les équipes arabes.
Le plus gros fiasco restera certainement celui de l’Égypte, qui était pourtant l’équipe au plus fort potentiel parmi les cinq citées ci-dessus, mais entre la blessure de Salah en finale de la Ligue des Champions et une préparation marquée par la polémique sur le choix de leur camp de base en Tchétchénie, les conditions idéales furent loin d’être réunies, et les Pharaons ont finalement fini sur un zéro pointé, perdant même contre les Saoudiens, au talent clairement pourtant nettement inférieur. Pour l’Arabie Saoudite, au contraire, après la défaite 5 à 0 au match d’ouverture, cette victoire a donné une note positive à leur aventure russe.
La plus grande satisfaction de ce Mondial en Russie sera certainement l’Iran, qui est passé très près d’une qualification en huitième de finales lors des dernières secondes de leur match face au Portugal. Au final, avec un nul face aux Portugais, une petite défaite 1 à 0 face aux Espagnols et une victoire face au Maroc, il vaut mieux regarder le verre à moitié plein pour les Iraniens que la déception d’être passés si près d’un exploit. Pour le Maroc, le match nul face à l’Espagne lors du dernier match leur aura aussi permis de partir la tête haute.
Enfin, l’équation était tout autre pour la Tunisie qui, en perdant logiquement face à l’Angleterre et la Belgique mais en battant tout aussi logiquement le Panama, a terminé à une cohérente troisième place du groupe G.

Photo by ДмитрийСадовников/CC BY-SA 3.0

Un avenir plein de promesses
Si l’on se tourne désormais vers 2022, il est bien sûr délicat de savoir laquelle de ces équipes sera encore au rendez-vous dans 4 ans. Si l’Iran est régulier et sérieux, il devrait y être, de même pour l’Égypte qui pourra toujours compter d’ici là sur le grand talent de Salah. Mais les qualifications en Afrique sont toujours très délicates et rien n’est garanti pour le Maroc et la Tunisie, alors que l’Algérie voudra faire son retour, tout comme la Turquie dans ses affrontements avec l’Europe.
Au final, un seul pays est assuré d’être présent en 2022, il s’agit bien sûr du Qatar, qualifié en tant que pays organisateur. Ceci explique sûrement pourquoi il est coté à 151,00 sur BetStars en vue d’une victoire finale, au même niveau que la Pologne ou l’Ukraine, en faisant donc le pays arabe favori pour un bon parcours, loin devant l’Iran, le Maroc et l’Égypte, cotés à 501,00.
Le Qatar se prépare depuis longtemps à organiser une fête grandiose pour son hébergement de la prochaine Coupe du Monde, mais pour que la fête soit complète, si une équipe arabe pouvait atteindre les quarts de finale de la compétition, ce serait magnifique. Avec sa certitude d’y participer et l’avantage de jouer à domicile, le Qatar lui-même, malgré son inexpérience, pourrait bien être cette fameuse surprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.