Quentin Mosimann évoque son adolescence compliquée dans un clip très intime

0
147

On dit que le confinement est une période idéale pour l’introspection. C’est sans doute ce qu’a pensé Quentin Mosimann, qui dévoile des nouveaux titres inédits sur YouTube depuis quelques jours. Et difficile de dire si le moral est au beau fixe. Après avoir publié My My Mind sur les plateformes d’écoute légales, le chanteur a révélé Lonely – comprenez “solitaire” – puis I Hate Me – “Je me déteste“. Tout un programme, pas le plus réjouissant. Le 24 avril 2020, le jeune homme de 32 ans a même partagé un clip très personnel dans lequel il révèle certaines fêlures insoupçonnables jusqu’alors.

À lire aussi

Dans I Hate Me, Quentin – que l’on n’appelle désormais plus que Mosimann – évoque son adolescence, une période de sa vie durant laquelle il s’est visiblement détesté et qu’il cherche depuis à exorciser. Pour accompagner ce vibrant retour aux sources teinté de french-touch électro, l’artiste a sélectionné tout un tas de photographies, de vidéos issues du passé. On l’aperçoit avec tous les styles, à tous les âges, entouré de ses proches, dans la cuisine familiale ou sur la scène de l’école, enchaînant des pas de danse, des performances scéniques plus ou moins populaires. “Je suis la raison pour laquelle je ne peux pas dormir la nuit, entonne une voix féminine en guise d’introduction.