Quotidien VS Francis Lalanne : Les images de la vive altercation dévoilées, une plainte déposée

0
10

L’affaire est loin d’être terminée. Comme l’a dévoilé L’Obs lundi 7 juin, Francis Lalanne a perdu son sang-froid lors d’une université citoyenne organisée par des gilets jaunes à Avignon, le samedi 5 juin . Il aurait frappé un caméraman de Quotidien, fait qu’il réfute fermement. Lors de l’émission diffusée hier soir, le journaliste Paul Larrouturou a dévoilé les images de l’altercation et il a été annoncé qu’une plainte avait été déposée.

Que s’est-il vraiment passé le week-end dernier entre le cameraman Paul Bouffard et l’auteur-compositeur-interprète, acteur et militant français de 62 ans. L’employé de l’émission de TMC assure que Francis Lalanne lui a mis “une droite. Après avoir nié en bloc, l’artiste a déclaré : “Je parle avec quelqu’un, lorsqu’il [le journaliste, NDLR] coupe ma conversation, et me met le micro sous le nez. Je déteste ça ! Il commence à me poser des questions. Je suis poli, je réponds. Mais il me parle de ‘l’appel au meurtre de Bigard sur Agnès Buzyn’ ! Je lui ai dit d’apprendre le langage Bigard et qu’il ne faut pas compter sur moi pour dire du mal de Bigard, qui est un ami ! Je n’aime pas cette émission, je ne veux pas que mon image soit souillée dedans. Je lui demande d’arrêter de me filmer, il ne le fait pas ! Il continue de filmer ! A un moment donné mon sang n’a fait qu’un tour, je me suis levé pour lui demander d’effacer les images. ” Le chanteur nie avoir donné un coup de poing. ” Son caméraman est tombé tout seul par terre ! Et après il dit ‘Il m’a frappé !’ Pfff… Ils font le show !

Les images de l’altercation dévoilées

Sans surprise, Paul Larrouturou est revenu sur ce différend dans l’émission Quotidien du 7 juin en dévoilant les images de l’altercation. Si au départ, Francis Lalanne répondait calmement aux questions, il n’a pas apprécié que le journaliste l’interroge sur les propos propos violents de son ami Jean-Marie Bigard sur Agnès Buzyn et Olivier Véran. Il a commencé à hausser le ton et a demandé à ce que le cameraman ne filme plus et qu’il efface ces images. Ce dernier ne s’exécutant pas, il s’est dirigé furieux vers Paul Bouffard. Impossible de voir si le militant l’a bel et bien frappé ou non.

Un peu plus tard, on peut voir Paul Larrouturou et Paul Bouffard faire semblant d’effacer les images afin de partir tranquillement. Les deux jeunes hommes se sont rendus aux urgences de l’Hôpital Cochin. Résultat : un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l’épaule pour le caméraman et une entorse au poignet pour Paul Larrouturou qui a tenté de s’interposer. Yann Barthès a conclu le sujet en annonçant que l’émission avait porté plainte pour agression.

Interrogée par Le Parisien, Lorraine Gay-Pecnard, avocate de Bangumi (la maison de production), de Paul Larroutourou et de Paul Bouffard, a expliqué “qu’une première plainte avait été déposée dès le samedi pour violence avec menace et usage d’une arme (un casque) avec interruption du temps de travail (ITT n’excédant pas huit jours)“. De son côté, la maison de production Bangumi a fait un signalement au procureur de la République en soutien à ses journalistes. Contacté par nos confrères, Francis Lalanne “conteste formellement” avoir frappé le caméraman. “Il s’agit d’une mise en scène à laquelle l’équipe de Yann Barthes est malheureusement coutumière“, a-t-il assuré.