Rebecca Hampton confinée et stressée : “J’ai pris trop de risques”

0
81

Depuis le 17 mars 2020, les Français sont invités à rester chez eux, afin de limiter la propagation du coronavirus. Nombreux sont donc les tournages d’émissions télévisées ou de séries à avoir été stoppés. Les acteurs de Plus belle la vie ont tourné pour la dernière fois il y a une semaine. Depuis, ils tentent de s’occuper comme ils le peuvent.

À lire aussi

Interrogée par Le Parisien, pour son édition du 24 mars, Cécilia Hornus qui interprète Blanche Marci a expliqué qu’elle était l’une des dernières actrices à avoir tourné des scènes. “Nous étions déjà en équipe réduite sur le plateau, avec prises de température. J’ai enregistré les spots de prévention diffusés juste avant le feuilleton, dans lesquels nous conseillons les gestes barrières“, a-t-elle précisé. Une fois les prises bouclées, l’actrice de 56 ans a fait son retour à Paris et reste donc avec son mari Thierry Ragueneau. Sa fille Emma (née en 1998 d’une précédente union), qui étudie à Londres, est revenue en France pour l’occasion.

Si Cécilia Hornus semble assez sereine, ce n’est pas vraiment le cas de sa collègue Rebecca Hampton. L’interprète de Céline Frémont est restée dans le Sud de la France, avec sa fille Éléa (9 ans). Et elle n’a pas caché qu’elle avait “beaucoup de mal à dormir“. “Je suis déjà une pessimiste de nature, donc là, je fais encore plus de cauchemars. Mais nous avons la chance d’avoir un jardin. J’ai repeint ma cuisine en gris, car c’est la seule couleur de peinture qu’avaient mes voisins. J’ai ramassé les feuilles mortes dans mon jardin, une à une. Ça fait un peu obsessionnelle, mais je me dis que j’ai le temps. Mes voisins m’ont même applaudie quand j’ai fini“, a poursuivi l’actrice de 46 ans.

Rebecca Hampton a aussi révélé que, chaque jour, elle appelait sa maman de 81 ans en visio afin de faire un peu d’exercice avec elle, mais aussi pour rester en contact. Et hors de question pour sa fille ou elle de mettre le nez dehors. “Je suis sortie pour le premier tour des élections, mais je le regrette. J’ai pris trop de risques. Maintenant, nous ne mettons plus le nez dehors… Sauf ce matin où j’ai dû aller acheter de la salade pour nourrir les escargots que ma fille a adoptés“, a-t-elle conclu.