Rémy alias Leona Winter, 23 ans d’écart avec son compagnon : confidences…

0
151

Les téléspectateurs l’ont découvert dans The Voice (TF1) en 2019 sous les traits de la showgirl Leona Winter, ils retrouvent depuis le 3 février son alter ego Rémy dans Les Anges sur NRJ12. Le jeune homme de 25 ans a tenté sa chance à Hong Kong pour poursuivre son rêve de devenir chanteur au côté notamment de Sarah Lopez et Jonathan Matijas, mais aussi d’Hadga et Illan ou encore d’Eddy et Sofiane. Lors de la conférence de presse du programme tenue à Paris, Rémy a accordé une interview exclusive à Purepeople.com. L’occasion pour lui de confier son ressenti vis-à-vis du tournage. “Je ne m’attendais pas à vivre une expérience aussi dingue. J’avais peur de faire de la télé-réalité au départ, je l’avoue, à cause des connotations, mais je me suis laissé porter. Ça a été une très belle aventure“, concède-t-il.

À lire aussi

Outre ses confidences sur son aventure, Rémy a évoqué son mari de longue date, Lorenzo. “J’ai grandi, j’ai découvert mon homosexualité et mon seul repère, mon seul pilier, c’était lui. Et je suis tombé amoureux de lui, je lui ai mis le grappin dessus, tout simplement“, explique-t-il le sourire aux lèvres. Et de préciser : “On est sorti ensemble, j’étais jeune, c’est vrai. Mais j’avais déjà la majorité sexuelle. On a vingt-trois ans d’écart, lui aussi est artiste, il a fait de la télé quand il était plus jeune, il a eu une troupe de spectacles. Et voilà, ça s’est fait tout naturellement. C’est un peu mon âme soeur.” L’ancien talent de Jenifer poursuit en exprimant sa reconnaissance envers celui qui l’a toujours soutenu, même lorsqu’il s’agissait de se métamorphoser en Leona Winter. “Il a toujours été là. Il a beaucoup plus cru en moi que moi-même. Sans lui, je ne serais jamais arrivé là.” Véritablement inséparables, Rémy et Lorenzo ont de nombreux projets en tête. Le candidat de télé-réalité conclut même en glissant son envie d’avoir “un beau mariage“. C’est tout ce qu’on leur souhaite !

Toute reproduction interdite sans la mention Purepeople.