Renaud : Qui est David Séchan, ce frère jumeau protecteur qui veille sur sa carrière ?

0
73

On connaît l’art de Mister Renaud, les déboires de Mister Renard. On sait moins, en revanche, que son frère jumeau David veille dans l’ombre depuis toujours. Nés le 11 mai 1952, ils ont affronté la vie ensemble. Et pendant que l’un devenait une légende, l’autre le protégeait de toutes ses forces. “Depuis le ventre gestatif de ma mère, je l’accompagne, rappelle-t-il dans les colonnes du journal Le Parisien. On nous appelait les jumeaux. Nous avons partagé les mêmes tenues, les mêmes classes, les barricades en mai 1968. Nous avons été tous les deux virés du lycée Montaigne. Nous avons un lien indéfectible, mais on s’est construits différemment.

À lire aussi

Leurs carrières sont certes éloignées… mais pas tant que ça. Technicien documentaliste à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (l’Inserm) pendant dix ans, David Séchan a toujours gardé un oeil sur son frère. Un oeil particulièrement aiguisé puisque, photographe à ses heures, il s’est notamment chargé de la superbe pochette familiale de l’album de Renaud Morgane de toi. Il a créé une société d’édition de musique d’illustration sonore et pour l’audiovisuel, nommée Encore merci. Dans son catalogue de 55 000 oeuvres, on compte entre autres le générique de La Ferme Célébrités. Il est également, depuis 2019, le vice-président de la section 2 de la Sacem, qui gère les collectes des droits d’auteur dans les bars et restaurants.

Depuis des années, on voit beaucoup trop de choses qui égratignent l’image de mon frère

Jamais épuisé, David Séchan est aujourd’hui le co-commissaire de la Putain d’expo qui prend place à la Philharmonie de Paris du vendredi 16 octobre 2020 au dimanche 2 mai 2021. La carrière de Renaud a toujours été supervisée par ses proches. Son frère Thierry, mort en janvier 2019, était son éditeur. Son jumeau tient désormais les rênes à l’aide de l’agent artistique du chanteur, Bertrand de Labbey – dit Bébert le roi des gangsters” depuis qu’il a conclu le contrat du siècle pour l’artiste en 1985 avec la Warner. “Depuis des années, on voit beaucoup trop de choses qui égratignent l’image de mon frère, regrette David. On finit par oublier combien son parcours est hors du commun. Avec cette exposition, je voulais valoriser son oeuvre et regonfler son estime de soi, le montrer dans sa beauté et sa création.

Pour l’heure, en raison de ses soucis de santé, Renaud ne pourra pas se rendre à la Philharmonie, dans le 19e arrondissement de Paris. Mais il a validé, depuis son lit d’hôpital de la clinique du Pic Saint-Loup, chaque étape de ce parcours musical – tout en effaçant avec soin certains mauvais souvenirs. Outre les prêts généreux de quelques collectionneurs, la plupart des objets présents sont les siens. Il n’y a plus qu’à prendre un ticket…